l'alliance des cités obscures


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Plasma Boy (SE)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kageru
Civil
Civil
avatar

Masculin Nombre de messages : 34
Race : Chimère
Date d'inscription : 13/03/2007


Age: vient d'être fabriqué
objets: yari ~ fûma shuriken
niveau de vie:
30/50  (30/50)

MessageSujet: Plasma Boy (SE)   Sam 17 Mar - 19:59

_______________________________________




« Brunel, arrêtez de parler au nouveau et éteigniez moi cette cigarette, je vous ais pourtant déjà dit que je n’acceptais pas que l’on fume dans mon bloc » dit sèchement une femme d’à peu près la trentaine.

Celle-ci, vêtue d’une blouse blanche de circonstance, les lunettes relevées, examinait les paramètres biologiques du sujet en phase d’achèvement sur un tabloïde holographique sur lequel s’affichait sur un fond vert, des chiffres, des graphiques et des courbes au sens obscure pour le commun des mortels.

« Ma très chère Maya, vous devriez vous détendre et sortir avec moi un de ces soirs. » lança l’assistant Brunel qui écrasa néanmoins sa cigarette sur un cendrier portatif. Ce dernier affichait un sourire désolé à la scientifique mais n’oublia pas d’envoyer un clin d’œil entendu au jeune apprenti dans son dos.

« Tous les paramètres sont bons, on peut lancer la procédure. » déclara alors Maya qui restait malgré tout concentrée sur son travail.

Brunel fit signe à l’apprenti qui se prénommait Vincent, de venir l’aider à tourner les vannes de désenclavement.

« C’est quand vous voulez chef ! » lança Brunel avec un sourire.
« Ok, alors allez y. »



Dans la capsule placentaire, le sujet qui était sur le point de « naître » baignait encore dans la matrice amniotique de synthèse et aussi dans l’inconscience. Une demi conscience cependant car dans son esprit les images sous forme de rêves, tout aussi artificielles que sa conception continuaient à défiler grâce aux impulsions électriques d’une machine directement reliée à son système nerveux, et cela via sa moelle épinière. Ces images montraient des personnes, des lieux, des mouvements et s’accompagnaient de mots… En permanence, sans jamais aucun répit, des paroles lui étaient infligées sous formes de mots, de concepts désignés et d’idées dictées, de telle sorte que le langage s’imprime en lui le plus rapidement possible.
Mais soudainement tout cela s’estompa en lui, le son disparu en le laissant dans un silence inquiétant.
Une impulsion électrique…
Le bruit revint mais cela n’avait rien de connu, c’était des sons assez grossiers, déformés par le milieu aqueux dans lequel il baignait. Il ouvrit alors péniblement les yeux pour la première fois. Cela ne l’éclaira pas, il ne pu percevoir que la couleur bleuâtre du liquide. Ce qui changea véritablement c’était qu’il avait la sensation de son corps, l’appréhendant plus ou moins clairement. Il sentait ainsi qu’il flottait et aussi que des fils ou tuyaux étaient collés à lui et allaient jusque dans sa gorge. Ce temps imprécis de découverte ne dura pas. Le niveau du liquide baissa de plus en plus et il se sentit tomber contre une grille en métal.



« Bon, Brunel, nettoyez moi tout ça. »
« De rien chef ! Vincent viens voir que je t’explique, après tu pourras le faire sur le prochain. »

L’assistant s’approcha du corps étendu sur la plate forme. Il le tourna sur le ventre de manière à présenter sa colonne vertébrale au nouveau. Tout au long de celle-ci une structure mécanique était implantée. Brunel dégrafait les points d’encrage en commentant allégrement.

« Tu reconnais le transfert neurologique, la merveille du département neuro-biomécanique de la Neocorp. Y’a des nano fibres qui vont dans sa moelle épinière et ça envoie des impulsions électriques précises. Comme ça, certaines zones nerveuses sont activées en permanence et enfin notre production apprend ainsi en accéléré à être autonome… Donc… Ne le casses pas ! »

Il avait hurlé ces derniers mots avec un air de folie pure, alors qu’il arracha sèchement le mécanisme. Vincent afficha une expression interdite en voyant les filins sortir de petits trous sous chaque vertèbre d’une façon aussi direct.

« Arrêtez de jouer Brunel. » l’interpella Maya en approchant.

Elle sortit une lampe de poche et vérifia la réaction de la pupille du sujet qui se contracta correctement. Elle testa également les réflexes de base qui se révélèrent tout aussi bons.


« Excellent, c’est vraiment bien… Je peux me féliciter, voilà encore un produit parfaitement réalisé. »
« Neocorp. Les sciences pour l’avenir. » claironna Brunel en réitérant un clin d’œil à Vincent.

Maya souria en posant une perfusion et installant une aide respiratoire pour aider le « produit » à s’adapter à son nouveau milieu. Elle finit enfin par lui faire une injection de sédatif en ajoutant :

« Bien, vous allez me le mettre au repos… Autre chose Brunel, code 15. »
« Ah… Ok. »

Brunel qui mettait au produit un bracelet de plastique avec un code, transféra bientôt le corps inconscient sur une plate forme magnétique et sortit avec, Vincent sur ses pas.

« Code 15 ? » interrogea ce dernier.
« En clair tu n’as jamais vu cette production mon petit… Sinon couic ! »

L’assistant affichait un air jovial qui laissa le nouveau chercheur en médecine créatrice dubitatif. Il regarda plus attentivement le visage de la chimère en songeant qu’il aurait dut mieux lire son contrat d’engagement dans la firme Neocorp.


____________________________________

Deux semaines plus tard…

____________________________________



On toqua à la porte, Kageru, car c’était ainsi qu’on l’avait prénommé, referma un livre présentant des photographies de paysages naturels. C’était devenu en quelque sorte son exutoire, en apprendre le plus possible sur ces choses dites naturelles. Il estimait ainsi se réapproprié lui-même, estimant injuste qu’on ne lui ait implanté que des informations utilitaires sur la ville.

« Oui… »
« Bonjour Kageru. Comment vas-tu ce matin ? Tu as pris les médicaments ? » débita Maya Rochefeld qui entrait à peine.

Il fronça les sourcils en regardant cette fois le paysage urbain qui s’étendait depuis la fenêtre. Il n’appréciait que très moyennement sa « créatrice » qui transpirait l’autosuffisance. Il se contenta d’hocher la tête positivement et attendit qu’elle enchaîne, elle enchaînait toujours…


« C’est très bien, dit-elle comme on aurait parlé à un enfant, Comme prévu tu vas pouvoir te rendre à l’Octavio. Il y a par ailleurs des vêtements qui te sont parvenus, c’est évident que tu n’auras pas pu t’y rendre en ensemble d’hôpital ! »

Elle força son rire mais voyant que la plaisanterie n’avait pas l’effet escompté, elle s’arrêta et repris un peu refroidit :

« Bien, tu as eu le temps de lire le dossier je pense. C’est important tu sais… Je sais que ça t’aidera. Encore une fois, tu ne veux pas que je t’accompagne à l’Octavio ? »

Kageru qui à son évocation repensait au contenu du dossier, laissa planer un silence avant de s’exprimer sur la question.

« C’est inutile, j’ai regardé le plan et les lignes de transports qui correspondent. »

Maya tiqua. Sa dernière production affichait une indépendance notoire qui pouvait laisser penser qu’il vivait déjà depuis un certain temps dans la Mégapole 44, cela alors qu’il n’était pas même sortit de l’ensemble de la Neocorp.

*Son original doit être du genre autosuffisant.* pensa-t-elle avec une pointe de vexation.

Voyant qu’elle était contrariée, Kageru présenta une certaine forme d’excuses…


« Vous devez avoir du travail. Le programme de transfert d’informations est efficace, je pense connaître la Mégapole comme un GSP. »
« GPS, corrigea Maya qui n’était pas dupe, Dans ce cas je te laisse te débrouiller. Tu es attendu là bas à 14 heures pétante, je ne sais pas qui te recevra. Une dernière chose, tes vêtements sont au dépôt, tu peux aller les chercher quand tu veux. »
« Merci. »
« De rien. » répondit-elle assez cassante.

Elle avait du mal à accepter de se faire écarter de la présentation de son « œuvre » à ses supérieurs Dantclas, qui plus est par l’œuvre elle-même. Elle sortit de la chambre d’un pas vif, le laissant se préparer à son départ…


_______________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Plasma Boy (SE)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Besoin Canon plasma et laser Devastators
» [Fan-fiction] Plasma, Wiret, Rhad'... et les autres.
» Quartier Général de la Team Plasma
» Pokemon TCG - Plasma Blast
» Renforcement du BackGround de FallRe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
l'alliance des cités obscures :: La ville haute :: La cité universitaire :: Les laboratoires-
Sauter vers: