l'alliance des cités obscures


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Satsubatsu Tsukiyo

Aller en bas 
AuteurMessage
Kageru
Civil
Civil
avatar

Masculin Nombre de messages : 34
Race : Chimère
Date d'inscription : 13/03/2007


Age: vient d'être fabriqué
objets: yari ~ fûma shuriken
niveau de vie:
30/50  (30/50)

MessageSujet: Satsubatsu Tsukiyo   Mer 18 Avr - 16:35

C’est à la nuit tombée que chassent les plus dangereux prédateurs. Entièrement vêtu de noir, jusqu’au visage couvert d’un bandana ne laissant entrevoir que ses yeux sang, Kageru ressemblait ainsi beaucoup à un voleur, ou d’avantage dans le ton, a un ninja. Seulement voilà, s’il avait la même obligeance cette nuit que ces assassins discrets, il restait un ennemi du genre asiatique de la Mégapole. Son yari accroché dans le dos, il évoluait dans un parfait silence, préférant les ruelles sombres aux toits plats d’Asiantown, bien trop à découvert. Il continua ainsi, invisible comme l’ombre qu’il était, à avancer jusqu’au jardin du Temple.

Il resta en arrêt un instant, à peine quelques secondes, le temps d’apprécier ce si bel anachronisme dans l’univers urbain. Il se tapi bientôt, frôlant les arbres, se confondant dans l’obscurité avec la nature. Kageru loua cette dernière intérieurement car elle lui permettait d’être le plus insaisissable des hommes. En même temps, elle parlait à ses sens reptiliens aux aguets. Les odeurs de fleurs de Sakura et d’herbe embaumaient l’air, ainsi qu’un relent d’encens froid. Une autre odeur était présente, humaine cette fois et provenant de la pagode. Kageru avança dans un silence religieux, comme prévu il était là…
Il savait qu’il serait là, dans Asiantown tout le monde savait qu’une fois la nuit tombée et avec l’avènement des beaux jours, le petit Temple était le lieu de recueil privilégié des anciens combattants onoris. Ces derniers, très attachés aux vieilles valeurs, allaient les uns après les autres prier jusqu’à très tard dans cet endroit de paix. Kageru ne savait pas qui était le vieux combattant ce soir, c’était celui là parce qu’il était là, voilà tout. Le destin devenait dès lors très cruel.

L’homme était assis en tailleur, au centre de l’unique pièce de la pagode, en total recueillement devant un autel sur lequel s’étendait des offrandes variées. Dans l’encadrement de l’entrée, la silhouette élancée de Kageru se découpait sur le ciel clair obscur de la pleine lune. Cette ombre passa sa main dans son dos, saisissant le yari sans un bruit… Il s’apprêta alors à frapper…


« Tu ne fais de bruits mais ton ombre sur le sol, elle, est perceptible… »

Kageru se figea, il regarda brièvement le sol et en effet, son ombre s’étendait devant lui, jusqu’à passer sur l’épaule de l’homme, le privant par là même d’une partie de la lumière blafarde de la lune. Le vieux guerrier se leva alors, très calme et fit face à l’être chimérique.

« C’est une erreur regrettable, une ombre trahie par son ombre… Je suis vieux mais j’ai pour moi mon savoir il va te falloir être excellent si tu veux ma vie. »

Kageru admira son courage, cet homme malgré son age avait encore toute sa superbe. Son maintient, ses katanas précieux dénotant de son rang élevé à sa ceinture… Il dégageait une prestance hors norme. Le jeune homme serpent recula bientôt, revenant vers le jardin où l’onori le rejoignit en dégainant avec une sérénité inquiétante son sabre principal. Kageru resserra dès lors sa prise sur son yari et, après que son adversaire l’eut salué, s’élança au combat. Comme prévu, le vieux guerrier fut redoutable, sa maîtrise technique obligea l’être chimérique à jouer de sa souplesse, de sa vitesse et de son habileté comme jamais.
Il évitait par des figures digne d’un gymnaste de haut niveau les coups toujours nouveaux de l’homme, cherchant dans le même temps à l’atteindre via sa lance.
Cet affrontement relevait cependant du statut quo, la jeunesse contre l’expérience, les effets s’annulaient. La situation ne convenait pas à Kageru qui, exécutant une roulade sur le côté, s’éloigna de l’humain et se figea, observant l’onori avec attention. Ce dernier fit de même…

Takeshi Tanaka regardait son agresseur sans ciller. Il était très surpris de constater que ce ninja possédait une maîtrise très poussée du maniement de son arme et sa manière de combattre, ses mouvements, n’étaient pas sans lui rappeler quelqu’un. Le vieux guerrier sentait en même temps son énergie lui faire défaut. Même s’il ne le montrait pas, les multiples attaques le fatiguait et il doutait pouvoir tenir ce rythme longtemps…
Il fallait qu’il prenne des risques et ne pas s’en tenir à parer uniquement sinon il était perdu.
Il chercha avant cela à identifier cet adversaire, histoire de le déstabiliser en le nommant. Il était en effet évident pour Tanaka que le jeune combattant fut un traître, sa maîtrise reflétait une connaissance propre au clan Onori et il supposait que pour combattre ainsi, il devait être d’un certain rang… La traîtrise n’en était que plus grande!


« Tu salis le nom de ton clan, je laverai ton affront en prenant ta vie ! »

Evidement cela n’atteignait pas Kageru, lui était bien d’avantage concentré sur l’attitude du guerrier et il perçut que ce dernier était en train de se fatiguer. Anticipant d’instinct sa réaction, Kageru s’attendit à ce qu’il tente une technique particulière contre lui. Il fit semblant de se lancer à l’attaque, comme il pensait, l’onori entama un mouvement inconnu et contre toute attente, Kageru se servit de son yari comme d’une perche, bondissant au dessus de lui. L’homme surpris improvisa en tentant de le déséquilibrer d’un coup de pied circulaire. Cela réussit en partie car Kageru dévia sur le côté.
Saisissant cette occasion en même temps que l’arrière du bandana, Tanaka tira sur celui-ci qui, n’offrant aucune résistance, glissa du visage de Kageru. L’être chimérique sentit alors ses cheveux se libérer dans son dos et comprit ce qui se passait… Il se releva lestement avant que l’homme ne frappe et lui fit face.
Tanaka se figea immédiatement, foudroyé par cette vision surréaliste.


« Ton’da… » murmura-t-il hagard.

Kageru sut tirer profit de sa surprise et utilisa ce bref moment de flottement pour planter son yari en travers du corps de son ennemi, d’un mouvement sec et précis. Un coup mortel et immédiat.
Le sang lui venant aux lèvres, l’onori tomba à genoux, lâchant son katana qui tomba dans l’herbe avec un bruit mat. Tanaka baissa son regard sur la blessure et, sans même une hésitation, s’arracha la lance du corps.
L’être chimérique de son côté, regarda la scène le visage dur. A vrai dire il ne savait trop quoi penser de la fin du guerrier. Ce dernier était sans doute persuadé qu’il était son chef… Ou peut être pas car il le laissa entendre dans un murmure étouffé par son propre sang,


« Akuma… Je te demande de prendre ma vie dans l’honneur. »

Il désigna son katana abandonné d’un bref regard que Kageru suivit. Il compris très bien le sens de cet échange et s’empara bientôt du sabre et vint se placer sur le côté de Tanaka, qui toujours à genoux, regardait maintenant le ciel nocturne. La lame se leva haut vers ce ciel et fendant l’air, s’abaissa sans faillir.
Un éclat sanglant vola jusque sur le visage de l’Akuma, Kageru subit cette marque sans afficher le moindre sentiment. Intérieurement cependant, il se sentait vide, il avait tué cet homme avec une facilité inattendu. Il aurait cru que cela aurait été plus difficile moralement parlant… Pas tant que ça en vérité.
Il regardait à présent le corps sans vie et sans tête… Dans un élan de respect pour ce qu’il avait été, Kageru porta ce corps loin du fleuve de sang qui s’écoulait dans l’herbe, l'emportant jusque à l'intérieur de la Pagode où il le déposa sur le dos sur le sol. Il alla enfin chercher la tête, la posant avec douceur à la place où elle aurait dut être. Puis avec précaution, il ferma ses yeux et posa ses mains sur le katana qu’il avait préalablement posé contre lui. Le dernier geste de Kageru fut de poser une prière en tissu sur la coupure entre corps et visage, la cachant.
L’être chimérique l’avait décroché dans le but précis de donner à son ancien ennemi, la dignité qui lui était dut. Sur cette prière, le kanji paix dominait… Kageru le regarda un instant pensif avant de disparaître dans la nuit…

_________________
«Tout corps traîne son ombre et tout esprit son doute.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hellawes
Négociateur
Négociateur
avatar

Féminin Nombre de messages : 223
Race : Chimère
Emploi : Voleuse
Date d'inscription : 29/04/2006


Age: créée il y a 5 ans
objets: ---
niveau de vie:
15/50  (15/50)

MessageSujet: Re: Satsubatsu Tsukiyo   Mer 18 Avr - 17:13

Enterrée depuis des semaines et des semaines à Naka, Hellawes ne sortait que rarement, ces derniers temps, et encore était-ce pour travailler pour la Tribale. Ce jour-là, Hellawes... n'avait pas plus de temps que d'habitude. Mais comme Sulk lui avait généreusement indiqué qu'elle avait des chances de trouver Lawrence ici le matin, la chimère-colibri n'avait pu s'empêcher de prendre ce temps dont elle ne disposait pas vraiment dernièrement afin de ce rendre au Petit Temple d'Asiantown.

Hellawes s'approchait rarement de lieux sous strict contrôle Onori. Malgré l'alliance entre son clan et le leur, elle s'y sentait toujours étrangère et avait peur d'être une indésirable, pour eux. Quel Onori apprécierait de voir une petite voleuse Rebelle fouiner sur son territoire?
Mais Hellawes ne volait pas ses alliés. Et cela, Selem ne semblait pas l'avoir bien compris. Certes, Hellawes allait parler à Jill... Mais de la à commettre un vol! Et comme si Jill n'allait pas s'en rendre compte immédiatement! Mais peut-être était-ce le but recherché... Dans ce cas, Hellawes ne tomberait pas dans le piège. Pas cette fois.

Ecartant de sinistres pensées en secouant ses courtes mèches bleues, Hellawes s'avança doucement dans le petit parc en direction de la pagode. Comme elle admirait l'édifice, le nez en l'air, elle faillit trébucher sur une pierre mais se rattrappa de justesse. Hellawes sourit pour elle-même en pensant que sur certains points, elle n'avait pas changée depuis sa création.

Ce matin-là, Hellawes était habillée de la même façon qu'elle l'était avant la disparition de Lawrence. Plus précisément, elle portait un tunique bleu outremer proche du corps sur une jupe blanche vaporeuse à la coupe bigarrée. Et comme il faisait un peu frais au levé du soleil, Hellawes avait jeté sur ses épaule un imperméable blanc.

Aussi pressée était Hellawes, elle ralentit le pas pour profiter du jardin. Elle s'y sentait complètement dans son élément. Elle s'arrêta même un instant, ferma les yeux. Un sourire épanoui s'étendit sur ses lèvres. C'était le printemps. La saison préférée d'Hellawes. Et cela s'entendait : une foule d'oiseaux chantait et piaillait dans la fraîcheur humide du jardin en cette matinée de printemps. Certains d'entre eux venaient voleter autour d'Hellawes avec curiosité, reconnaissant en elle quelque chose de familier. Il n'en fallait pas plus pour le bonheur de la jeune chimère. Ah! Si sa vie pouvait être un long matin de printemps dans un jardin frais et lumineux...

Hellawes rouvrit les yeux. En tendant l'oreille, on percevait également le bourdonnement de la ville. Hellawes se rappela subitement ce qu'elle était venue faire ici. Elle monta les quelques marches qui conduisait à la pagode. La porte était entrouverte. Hellawes hésita un instant. Puis elle poussa la porte et passa une tête timide à l'intérieur du temple afin de voir ce qui s'y passait à l'intérieur...

_________________
~ Un joli oiseau au plumage bleu, qu'il serait facile de plumer, mais que l'on ne plumerait pour rien au monde. ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vivenef.forumactif.com
Lawrence
Habitué
Habitué
avatar

Masculin Nombre de messages : 86
Race : Humain
Emploi : Etudiant en dernière année de médecine créatrice
Date d'inscription : 16/10/2006


Age: 22 ans
objets: un Hand Set , 2 Starlight 37
niveau de vie:
30/50  (30/50)

MessageSujet: Re: Satsubatsu Tsukiyo   Mer 18 Avr - 19:00

Tout les matins ou presque, c'était le même rituel. Les apprentis sous la direction de maître Fukuo allaient méditer avant d'aller s'entrainer aux arts martiaux au dojo, dans le jardin du petit Temple. Le fait est que cet endroit était idéal pour ce genre d'activité, offrant une vue apaisante. Si le jeune homme avait été septique au premier abord quant à l'intérêt de la pratique de la méditation, il s'était rendu compte très vite qu'il était ensuite beaucoup plus dispo pour commencer les exercices physiques... Pour être parfaitement franc, cela lui permettait d'emmerger le matin et il n'était pas rare pour ne pas dire courant que Lawrence somnole durant une prière, la vie d'Onori offrait quelques dispositions intéressantes, malheureusement le vieux maître qui enseignait était du genre observateur et avait tôt fait de débusquer les dormeurs en leur assénant un coup de bokken sur le crane.

Ce jour là, les élèves qui était au nombre de sept avec Lawrence bavardaient joyeusement en se rendant au Temple, le fait que le temps soit redevenu agréable devait jouer beaucoup. Maître Fukuo quant à lui fermait la marche en observant sa petite bande en grande forme d'un oeil torve, désapprouvant cet enthousiasme dans le language. Le jeune étudiant de son côté plaisantait avec l'un des jeunes d'une famille très anciennement liée au clan. Finalement, il avait finit par bien s'intégrer car on appréciait son tempérament calme qui faisait honneur au codes traditionnelle ainsi que sa persévérance.


Ils allaient franchir le torii, ce portique si particulier que Lawrence trouvait par ailleurs très beau par sa forme, lorsqu'un cri aigüe vola dans l'air. Tout le petit groupe se figea sur place, interloqué...

"Ca vient de la Pagode!" dit-un des jeunes en interpellant Fukuo.

Lawrence prid l'iniative d'aller voir en se précipitant dans cette direction. Il n'y avait pas vraiment réfléchit mais pour lui c'était normal d'intervenir immédiatement alors que quelqu'un semblait être en proie à un grave problème... Et oui il était ainsi ce garçon, très chevalresque. Ce ne fut pas du goût cependant du maître qui voulait voir cela par lui même en laissant ses élèves en arrière. Il n'interpella le jeune homme que trop tard bien entendu...


"Bakka! Reviens! Quel .... Il ne peut pas réfléchir avant de se lancer! Vous vous restez là!" dit-il aux autres qui déçus et curieux obéirent tout de même, enviant sans doute Lawrence.

Ce dernier courait dans le jardin à perdre haleine, se rapprochant très vite du bâtiment en bois lorsque soudain il glissa sur un flaque et tomba dans l'herbe. Il pesta en se relevant, se sentant ridicule jusqu'à ce qui constate que le liquide n'était autre que du sang... Une véritable rigole de sang qui se perdait dans l'herbe, parfois séché en quelque endroit. Le coeur de Lawrence se mit à battre plus vite alors que Fukuo le rejoignait.

"Qu'est ce qui c'est passé!" demanda celui ci en pensant que le sang sur les vêtements de Lawrence et au sol était celui du jeune homme.
"J'ai glissé là dessus..." répondit-il penaud.

Il se releva et alla avec le maître jusque dans la Pagode d'où le cri semblait venir. Quel ne fut pas la surprise de Lawrence de retrouver son Hellawes figée d'horreur... Et cela devant le corps d'un homme étendu sur le sol du Temple. L'apprentie comme le maître se figèrent à leur tour regardant chacun alternativement la chimère et le mort. Fukuo semblait être le plus attéré des trois et laissa échapper:


"Tanaka... Tanaka à été tué... C'est... Sortons! Sortons tout de suite!"


Lawrence était abasourdit mais obéit cette fois ci en attrapant Hellawes par le poignet, il l'enjoignit à le suivre dehors, où le vieil Onori parla de nouveau,


"Vous restez là tout les deux! Lawrence tu veilles à ce que personne d'autre n'entre ici! Je vais à l'Okami prévenir les autres."

Le jeune homme aquiesça affirmativement, sous le choc de cet événement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hellawes
Négociateur
Négociateur
avatar

Féminin Nombre de messages : 223
Race : Chimère
Emploi : Voleuse
Date d'inscription : 29/04/2006


Age: créée il y a 5 ans
objets: ---
niveau de vie:
15/50  (15/50)

MessageSujet: Re: Satsubatsu Tsukiyo   Mer 25 Avr - 16:29

Hellawes était sous le choc, d'autant plus qu'elle ne s'attendait pas à découvrir une chose pareille. Elle était venue ici, juste pour voir Lawrence s'entraîner. En regardant par l'entrebaillement de la porte, c'était ça qu'elle aurait dû voir : quelques jeunes gens s'entraînant joyeusement aux arts du combat sous la tutelle d'un sévère maître d'arme. Pas un homme étendu dans une flaque de sang, seul, au milieu d'une grande pièce vide et claire.

Hellawes ferma les yeux et respira profondément mais l'image du mort revint brutalement à sa mémoire et la chimère se sentit nauséeuse. Elle avait déjà vu des cadavres, malheureusement. mais tous avait été tué par balle, pas de cette façon. Elle n'avait jamais vu autant de sang à la fois.

La chimère ouvrit les yeux pour remplacer l'horrible image du mort par celle du jardin luxuriant. Mais l'odeur du sang et de la mort était toujours la et un bourdemment sourd qui résonnait dans sa tête l'empêchait d'entendre les oiseaux chanter avec insouciance. La présence de Lawrence à ses côtés n'était qu'une maigre consolation. Sentir la main du jeune homme sur son poignet avait quelque chose de rassurant et de terrifiant à la fois. D'un côté, cette main lui disait : "il y a quelqu'un avec toi, tu n'es pas toute seule", mais elle lui disait aussi : "ne t'enfuis pas" et "tout ceci, c'est la réalité". D'ailleurs, pourquoi Lawrence lui tenait-il le poignet? Pour la rassurer? Pour se rassurer lui-même? Ou encore pour l'empêcher de s'enfuir?

Une pensée terrible lui vint à l'esprit : et si on l'accusait du meurtre? Hellawes se sentit le souffle coupé à cette idée. Elle baissa les yeux pour s'examiner et son apparence était plus qu'accusatrice. Hellawes, en voyant le cadavre, était tombée à genoux. Le résultat était sinistre et effrayant : ses mains, ses chaussures, le bas de sa jupe et ses jambes étaient couverts de sang. En parlant de ses jambes, depuis quand tremblaient-elles?

Hellawes releva les yeux pour regarder droit devant elle. La seule "chose" à laquelle elle pouvait se raccrocher actuellement, c'était Lawrence. Mais elle ne fit pas un geste, elle ne voulait pas s'appuyer contre lui, de peur qu'il la rejette. C'était bien la première fois qu'elle avait peur qu'il la rejette.

Les larmes lui montèrent aux yeux, mais elle les retint de toutes ses forces ce qui lui donna un épouvantable mal de tête. Elle ne devait pas cligner des yeux. Mais elle ne pouvait pas ne pas le faire. Ses yeux clignèrent et deux larmes roulèrent sur ses joues. Hellawes essaya de les essuyer discrètement avec le revers du poignet.

_________________
~ Un joli oiseau au plumage bleu, qu'il serait facile de plumer, mais que l'on ne plumerait pour rien au monde. ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vivenef.forumactif.com
Lawrence
Habitué
Habitué
avatar

Masculin Nombre de messages : 86
Race : Humain
Emploi : Etudiant en dernière année de médecine créatrice
Date d'inscription : 16/10/2006


Age: 22 ans
objets: un Hand Set , 2 Starlight 37
niveau de vie:
30/50  (30/50)

MessageSujet: Re: Satsubatsu Tsukiyo   Sam 28 Avr - 16:12

Combien de temps s'était-il écoulé depuis que maître Fukuo était parti? Difficile à dire, il y a des moment comme ela où la perception du temps parait se jouer de la réalité. Lawrence qui n'avait pas laché le poignet de sa chimère depuis qu'il l'avait forcé à se lever et sortir, était déboussolé. Voir une scène aussi cru quand on y es pas préparé et qui plus est retrouver quelqu'un dont on n'a plus de nouvelles depuis un certain temps dans des conditions pareilles, ça avait de quoi vous jetter le trouble sérieusement. Il resta donc immobile, réfléchissant au pourquoi de ce meutre dans un silence pesant. Ce n'est qu'à partit du moment où Hellawes baissa la tête pour regarder le sang sur elle qu'il repris pied dans la réalité. Elle parraissait tellement secouée que Lawrence ne pu s'empêcher de lui parler comme lorsque tous deux vivaient ensemble, d'un voix qui se voulait rassurante.

"Calmes-toi, il ne peut rien t'arriver maintenant. Tu es en sécurité."

Il la lacha alors et lui posa avec douceur une main sur ses cheveux bleus si atypique. Il pensait sincèrement ce qu'il disait, comme toujours par ailleurs cae le jeune homme n'avait jamais su mentir. Bien entendu, il était évident pour lui qu'elle était en dehors de cette histoire dans la mesure où en aucun cas, elle n'avait pu de près ou de loin participer à un crime, alors à un meutre vous pensez bien! A ce niveau, il faisait preuve d'une certaine part de naïveté, Hellawes étant devenue une voleuse, évidement, de cela il n'était pas au courant.
L'étudiant était en même temps, et cela en dépit de la situation immédiate, heureux de retrouver enfin son Hellawes. Il ne l'avait vu qu'une fois depuis qu'il avait recouvert la liberté et elle avait redisparu sans laisser la moindre trace, le laissant dans l'inquiètude en même temps que dans la perplexité. Or depuis, le temps et des événements d'importance s'étaient écoulés et parmi ceux là, de bonnes nouvelles. Cependant, le moment n'était pas propice pour en parler, et le jeune homme préférait attendre qu'ils soient loin de cet endroit pour lui annoncer ce qui avait pu se passer
.

*Ils en mettent du temps. J'espère qu'ils sont déjà en route qu'on puisse s'en aller* pensa-t-il en se référant aux personalités importantes du clan à qui son maître d'armes était parti annoncé la triste et inquiètante nouvelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yaro
Sédentaire
Sédentaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 131
Race : Chimère
Emploi : Chef du Clan des Onoris
Date d'inscription : 13/05/2006


Age: inconnu (env 60 ans)
objets: Sabres Tonfas, Uzis
niveau de vie:
50/50  (50/50)

MessageSujet: Re: Satsubatsu Tsukiyo   Mar 8 Mai - 18:11

Yaro arriva dans le jardin accompagné de quelques généraux Onoris. La groupe se déplaçait silencieusement, le deuil qui allait commencer dans le clan n'autorisait pas le moindre murmure, ni le moindre sanglot. Pourtant, et ce malgré la force de caractère du chef onori, on pouvait aperçevoir que Yaro avait le bord des yeux rougis.
Les généraux s'arretêrent en retrait, et Yaro alla s'agenouiller près de Lawrence et Hellawes. Deux hommes passèrent en direction de la Pagode, avec un grand drap blanc, pour recouvrir le corps du défunt Tanaka.


Après quelques instants qui parurent un éternité, Yaro trouva quoi dire aux deux jeunes personnes, s'adressant tout d'abord a Hellawes:

"Je... , je suis désolé de ce que vous avez eu a voir. J'espère sincérement que vous pourrez oublier. Puis, en parlant a Lawrence: Merci de bien vouloir t'occuper d'elle."

Yaro aurait voulut être plus réconfortant à ce moment précis, mais son éducation ne le lui avait jamais enseigné. Il n'osait pas allez voir de lui même le corps inanimé de son dernier ami, bien qu'il allait devoir le faire d'un moment à l'autre. Mais pour l'instant, il ne trouva rien d'autre à faire que de rester agenouillé devant les jeunes gens.

_________________
Les voies du Bushido sont impénétrables...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lawrence
Habitué
Habitué
avatar

Masculin Nombre de messages : 86
Race : Humain
Emploi : Etudiant en dernière année de médecine créatrice
Date d'inscription : 16/10/2006


Age: 22 ans
objets: un Hand Set , 2 Starlight 37
niveau de vie:
30/50  (30/50)

MessageSujet: Re: Satsubatsu Tsukiyo   Sam 12 Mai - 16:06

Lorsque les généraux et Yaro arrivèrent, le jeune homme se sentit soulagé. Il était pressé de quitter l'endroit, sentant que quelque chose d'assez sombre, allait s'abattre sur Asiantown et le clan Onori, la tristesse d'avoir perdu quelqu'un de cher. Il ne connaissait pas Takeshi Tanaka mais en savait assez pour sentir que sa mort avait profondément affecté son entourage, il n'y avait qu'à voir la réaction qu'avait pu avoir maître Fukuo, de même le chef Yaro, quand il se présenta à eux, paraissait anéanti. Le visage grave, le jeune homme se contenta d'acquiescer à la recommandation de son supérieur. Il regarda Hellawes qui n'avait dit mot depuis le début et se dit que cela allait être dur de la réconforté de son côté, il espérait seulement qu'elle soit moins nerveuse en ayant entendu le chef Onori lui affirmer qu'elle était hors de cause, ce qui était évident, mais quand même.

D’autres personnes, allèrent directement voir le corps. Lawrence ne pu que remarquer que pour la plupart, c’étaient des regards inquiets qui s’échangeaient à présent, sans bien comprendre pourquoi. Peut être que cet assassinat trahissait une dissension dans le clan. Cela était étrange, sans doute trop naïf, Lawrence croyait profondément à la loyauté chez les Onoris. Il se souvint alors de la cérémonie où un homme s’était vu décapité comme il se doit en raison d’une trahison… Son regard pencha vers le katana de Yaro non sans qu’un vague flottement ne lui prenne à l’estomac, les visions macabres du traître gisant dans une marre de sang et celle de Tanaka qui était dans une situation similaire se superposèrent dans son esprit. Maintenant, il se demandait qui était capable de vaincre un des vieux loups d’Asiantown, redoutant d’avance cette personne.


*Etre capable de le tuer, et ça dans le quartier sans se faire repérer, quel genre de démon est aussi habile…*

Il partageait l’inquiétude désormais. Sentant comme les autres qu’une menace se profilait et le pire c’était de ne pas savoir où chercher. Il semblait dès lors qu’on n’avait plus qu’à attendre la suite en priant pour que cette fois, la mort ne soit pas au rendez vous.

"Y’a-t-il autre chose qu’il soit possible de faire ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hellawes
Négociateur
Négociateur
avatar

Féminin Nombre de messages : 223
Race : Chimère
Emploi : Voleuse
Date d'inscription : 29/04/2006


Age: créée il y a 5 ans
objets: ---
niveau de vie:
15/50  (15/50)

MessageSujet: Re: Satsubatsu Tsukiyo   Sam 19 Mai - 23:06

Le comportement de Lawrence rassura Hellawes sur un point : il ne la pensait absolument pas capable de tuer qui que ce soit. Comment avait-elle pu penser le contraire. Même s'ils avaient longtemps été séparés, même si le jeune homme faisait à présent partie des Onoris, c'était toujours Lawrence. Savait-il seulement qu'Hellawes volait pour survivre? Mais cela n'avait pas grande importance pour la chimère-oiseau qui n'avait jamais imaginé faire de mal en volant un peu d'argent. Sinon, jamais elle n'en serait arrivé là. pour elle, le vol était un travail rémunéré comme un autre. Elle n'avait peut-être pas vraiment de notion de propriété privée...

Mais même si la main que Lawrence posa sur ses cheveux était beaucoup plus rassurante que celle qui lui avait tenu le poignet, Hellawes continua à regarder droit devant elle lorsque Yaro et ses généraux arrivèrent. Elle devint de plus en plus tendue quand elle apperçut Yaro s'approcher d'eux. Elle essaya de ne croiser le regard de personne, de peur d'y apercevoir une accusation.

Mais quand Yaro s'agenouilla devant eux, elle fut si surprise qu'elle se cramponna au bras de Lawrence comme si elle voulait se cacher derrière. Voir Yaro s'agenouiller devant soi, c'était plutôt... perturbant.

Normalement, les paroles de Yaro aurait dû confirmer à la chimère qu'il était hors de question de l'accuser de quoi que ce soit. Mais hellawes n'était pas en état de réfléchir correctement. Elle doutait encore. Elle répondit simplement aux mots du chef des Onoris par un timide hochement de tête.

Hellawes écouta Lawrence poser une question à Yaro, mais elle n'écouta pas la question en elle-même. Voilà. Yaro et Lawrence allait avoir une discussion sérieuse et Hellawes n'avait pas le courage de l'écouter. Elle réfugia son nez dans la manche de Lawrence qui sentait bon le linge propre, comme une enfant dans les jupons de sa mère.
Ses yeux dans le vague, Hellawes commença à faire le vide dans son cerveau en s'imprégnant de l'odeur familière de Lawrence. Ne penser à rien...

_________________
~ Un joli oiseau au plumage bleu, qu'il serait facile de plumer, mais que l'on ne plumerait pour rien au monde. ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vivenef.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Satsubatsu Tsukiyo   

Revenir en haut Aller en bas
 
Satsubatsu Tsukiyo
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Misaki Tsukiyo
» Chris Tsukiyo
» presentation de Tsukiyo ( on me connait deja lol )
» Bonjour :)
» Allures de Leader, allures d'imbécile [Chris Tsukiyo]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
l'alliance des cités obscures :: La ville basse :: Asiantown :: Le petit Temple-
Sauter vers: