l'alliance des cités obscures


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 desperate paperboard girl

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sulk
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 648
Race : Chimère
Emploi : Chasseuse de prime
Date d'inscription : 12/04/2006


Age: créée il y a 4 ans
objets: un boomerang
niveau de vie:
10/50  (10/50)

MessageSujet: desperate paperboard girl   Sam 28 Avr - 19:06

Depuis presque un mois, personne à une exception près n'avait eut la moindre nouvelle de Sulk. La chimère avait quitté l'Okami après le nouvel an chinois et depuis c'était le silence radio pour un bon nombre des gens qui pouvait la cotoyer. Ainsi donc, nul ne savait ce qu'elle avait pu devenir... Cela était quelque peu inquiètant mais l'intéressée n'avait pas vraiment l'esprit à cela en ce moment. Pour elle, la priorité absolue était de se reconstituer une certaine réserve d'argent, assez pour reprendre pied. Aussi vivait-elle, ou plus juste survivait-elle, en effectuant ce qu'elle savait faire de mieux, la traque. Sa chance insolente, son instint et ses déduction la rendait redoutable à ce jeu là et elle avait déjà réussit à gagner près de 1400$ de primes. Le plus curieux dans tout cela était qu'elle ne possèdait qu'une seule arme et de conception aussi vieille que la civilisation et pourtant, Sulk avait su en tirer le meilleur. Si au début ce ne fut pas aisé, la chimère pris en effet vite le coup de main et son boomerang s'avera tout aussi efficace, si ce n'est pas plus que n'importe quelle arme qu'elle avait eut à utiliser jusqu'alors; non seulement ça faisait peu de bruits, jsute celui du vent mais en plus il y avait moyen d'assomer un homme aisément sous des angles parfaitement impossible avec une arme classique, le summum était qu'elle vous revenait dans la main. De cela donc, elle était assez fière, ne s'étant jamais sentie aussi experte dans un domaine quel qu'il soit.

Sur un tout autre plan cependant, c'était assez préocupant... Certes, elle avait réussit à mettre de l'argent de côté mais à quel prix? Premièrement, elle n'avait pas où se loger et cela se traduisait par des errances fatiguantes et stressantes sur l'ensemble de la mégapole. Deuxièmement, elle dormait peu et mangeait peu, ce qui avait encore une fois accentué une maigreur déjà naissante, plus que jamais Sulk faisait poids plume et il ne faudrait pas grand chose pour la mettre à mal... Enfin, elle avait finit par être mis à mal comme cela était prévisible. Elle s'était battue comme un diablesse avec un malfrat mais malheureusement, n'en était pas sortie tout à fait idemne, le type avait eut le loisir de lui laisser une entaille sévère sur le bras ainsi que de nombre de bleus, la vie dans rue, c'était pire que tout. Elle était donc passé à l'hôpital et s'était fait recoudre entre deux urgences par un infirmier qui, chose rare, avait pris le temps de parler un moment pour lui dire qu'elle ne pouvait pas continuer ainsi sans prendre du repos au moins quelques jours. Sulk avait soupiré, et s'en était allée après l'avoir tout de même remercié. Après sa sortie de l'hôpital, elle avait appellé Saab depuis une cabine et tombant sur son répondeur lui avait laissé un message comme quoi elle passerait prendre un thé en fin de journée à l'Okami. Raccrochant, la jeune chimère ne s'était guerre fait d'illusion, en ce moment, Saab était très prise et elle ne l'avait croisée que deux fois depuis le nouvel an.
Saab était en effet la seule personne qui avait eut, même si c'était resté évasif, des nouvelles de Sulk. Les deux chimères qui menaient chacune des vies mouvementées étaient de vraies amies et cela malgré des tempérament diamétralement opposés, ce qu'il faisait qu'elles ne perdaient jamais tout à fait le contacte.

C'est ainsi que Sulk alla faire un tour dans le quartier le plus protégé d'Asiantown, reprenant un chemin qui ne lui était plus familier pour se rendre à l'Okami, après un mois, les repères s'estompaient en effet dans son esprit bien trop occupé depuis à trouver subsistance. Elle avait une allure plutôt sauvage, ses fringues (un mini short, un tee-shirt et des baskets expirants ainsi qu'un sac en toile élimé) étaient dans un sale état tout comme elle même en générale. Avec un bleu sur sa pomette gauche, plusieurs aux jambes, des erraflures de ci de là et un bandage à son bras droit,.. On était en droit de se demander si elle n'avait pas croisé un tigre... C'était tout comme. Elle arriva alors que le soleil déclinait et entra quand Shao, le vieux qui s'occupait habituellement de l'acceuil de la pseudo-fumerie l'aperçut. Il la reconnu tout de suite, malgré son apparence et en fut très surpris bien qu'il resta réservé.


"Hú li. Ca fait longtemps que tu ne venais plus par ici."
"Nǐ hǎo. Saab est-elle là?"
"Je ne pense pas, mais tu peux aller faire un tour dans sa chambre si tu veux, peut être qu'elle viendra plus tard, j'irais t'apporter une tasse de thé si tu veux."
"Merci beaucoup, c'est ce que je vais faire."

Elle eut un sourire même si elle avait deviné que par là, Shao lui suggèrait aimablement de profiter de l'occasion pour aller prendre une douche, laver ses vêtements et se doutait que le thé ressemblerait bien plus à un plateau repas. Elle traversa donc la première cour à l'arrière de la fumerie pour se rendre tout d'abord à la buanderie de l'Okami. Personne n'y était et après un bref coup d'oeil autours d'elle, Sulk n'eut aucune hésitation à se désaper et à fourrer l'ensemble de sa garde robe, soit ce qu'elle portait plus une deuxième tenue dans son sac qui était sale également, dans une des trois machines à laver. Elle posa le sac de toile sur la machine mise en route et regarda autours d'elle à la recherche d'une serviette ou quelque chose du genre... Au bout de plusieurs minutes de zieutage vaine, elle ne pu que constater que l'ensemble du linge devait être rangé en ce moment même par ceux qui était de corvé de blanchisserie... Maudissant le zèle des Onoris sur ce coup, Sulk visualisa alors un paquet de lessive grand format apparement sur sa fin. Elle vida le reste du contenue dans un autre entamé et priant pour qu'il soit assez long, s'en fit un paravent improvisé en se glissant dedans après bien sur avoir ouvert le fond. Vérifiant son dispositif, Sulk pu constater deux chose terribles, de un le carton était vraiment juste sur la longueur et de deux il y avait marqué "super promo" dessus...

"Génial, si je croise un pelerin, je vaux 5,30$..." maugréa-t-elle en passant la tête par là porte, vérifiant que personne n'était dans le couloir.

Le tout était maintenant de parvenir jusqu'à la chambrette de Saab sans croisé quelqu'un, ce qui impliquait de traverser le couloir, faire un passage par la cour secondaire et monter l'étage pour retraverser un couloir. La chimère s'en réjouissait d'avance... Le premier couloir était désert, elle s"y lança donc en trottinant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jade
Civil
Civil
avatar

Nombre de messages : 38
Race : Clone
Emploi : Chasseur de primes, mercenaire
Date d'inscription : 10/12/2006


Age: 10 ans [apparence : 26 ans]
objets: Une shuang jian : Shura-Tô, une arme à feu avec balles explosives ou fléchettes anesthésiantes
niveau de vie:
30/50  (30/50)

MessageSujet: Re: desperate paperboard girl   Sam 5 Mai - 1:20

[HJ : C'est de l'incitation au vice! >.<]

Quand Jade n'était pas en mission, il s'entraînait. Autrement dit, quand il ne se battait pas, il se battait. C'était ce qui s'appelait diversifier ses activités. Jade se divertissait en donnant des coups de pied, de poing et de sabre dans le vide. Le clone ne connaissait pas d'activité plus stimulante... Si bien sûr, c'était toujours plus amusant quand il y avait quelqu'un pour recevoir des coups. mais Jade s'entraînait seul depuis que son maître lui avait lâché la bride. Il n'avait jamais proposé à qui que ce soit de s'entraîner avec lui et à vrai dire, personne n'avait jamais eut vraiment envie de passer un moment privilégier avec lui. Il fallait dire que Jade était tellement bavard et joyeux... Mais il n'était pas complètement associal. Il discutait quand même avec... un faucon. Et il s'entendait bien avec lui!

Jade s'entraînait donc, chez lui, à l'Okami, mais comme un étranger au milieu d'étrangers ou presque. Jade connaissait les membres de son clan sans les connaître et ne semblait pas avoir l'intention de les connaître plus que cela.

Bref, tout cela pour dire qu'il s'entraînait seul, une fois de plus sous l'oeil vif d'Ashura-ô. Ce petit exercice terminé, Jade, couvert de sueur, sortit d'une salle initialement prévue pour l'entraînement au kendo, bien décidé à prendre une douche. Comme le clone s'arrangeait toujours pour être tranquille lors de ses entraînements, il ne croisa personne dans les couloirs. Tout était silencieux, la plupart des Onoris devant actuellement être en train de crapahuter dans la nature. La salle de bain était déserte et personne ne dérangea jade lors de son efficace mais succinte douche. jade avait toujours était très doué pour les douches rapides. Il y a des gens qui ont des dons étranges...

Jade commença à se vêtir avec la même célérité mais s'arrêta à son pantalon de soie quand il entendit un pas léger trottiner dans le couloir. Ce bruit inhabituel le prit un peu au dépourvu et il eut un réflexe un peu brusque et idiot. prenant son épée Shura-tô d'une main ferme, il s'élança pieds et torse nus dans le couloir en brandissant son arme.

Mais il laissa tomber ses bras le long de son coeur, éberlué, lorsqu'il se retrouva face à un paquet de lessive à 5,30 $ ambulant. A bien y regarder, le paquet de lessive avait des jambes, un buste, des bras et une tête pourvue de cheveux châtains clair et d'oreilles de renard...
Grâce à cette observation, Jade eut le temps de reconnaître Sulk.
Le clone cligna des yeux, ayant du mal à comprendre ce qu'il voyait.


"Mais..."

Certes, il était possible de trouver discours plus constructif... Mais troublé par cette apparition, Jade ne savait plus comment il fallait réagir. Alors il réagit mal, comme il savait si bien faire...

"Qu'est-ce que vous faîtes ici... dans cette tenue?!"

Jade avait haussé le ton. Il paraissait en colère en même temps que déboussolé, comme un papa qui croise sa fille en serviette en se rendant compte que celle-ci devient une femme.

Mais pourquoi s'emportait-il au juste? C'était juste une fille à demi-nue qui était même un peu trop maigre. Ah! Mais justement! Elle était à demi-nue, c'était ça qui n'allait pas! Oh... Mais il n'y avait pas de quoi fouetter un chat... Et puis lui aussi était à demi-nu... mais non! Ce n'était pas pareil! Enfin, si, peut-être... Mais non! Mais! Rha!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sulk
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 648
Race : Chimère
Emploi : Chasseuse de prime
Date d'inscription : 12/04/2006


Age: créée il y a 4 ans
objets: un boomerang
niveau de vie:
10/50  (10/50)

MessageSujet: Re: desperate paperboard girl   Sam 5 Mai - 13:12

*Rodger je vois le bout du tunnel...* pensait miss lessive alors qu'elle venait de faire les trois quart du chemin sans se faire repérer.

Elle se souviendrait de ce jour jusqu'à la fin c'est une évidence. Avancer par tranche de dix mètres ou même moins en se cachant derrière tous les éléments décoratifs assez important de l'Okami était digne d'un cartoon... Pourquoi fallait-il que ce soit elle qui se retrouve dans ce genre de situation complètement dingue? C'était de notoriété publique depuis que Sullk attirait à elle toutes les bourdes possibles et imaginables et de beaucoup parmi ses connaissances s'accordaient à dire qu'elle avait un "je ne sais quoi" qui la rendait très attachante, avant de dire que ce "je ne sais quoi" devait être ses perpétuelles maladresses.
Elle avait traversé la cour telle la biche éffarouchée... C'est à dire vite et longeant les murs, stratégie qui s'avéra payante. Montant les escaliers, elle criait déjà victoire en se disant qu'il n'y avait plus qu'un couloir à traverser pour atteindre la zone libre. N'y voyant personne et aucun vase d'importance derrière lequel elle pourrait se cacher d'ici la fin du couloir elle décida de se la jouer franco. Osons! Aussi s'y engagea-t-elle d'un trotinement plus rapide que jamais...

C'est incroyable de voir que dans certains cas, les proportions et le temps vous semble long ou court selon le contexte. Sulk eut l'impression que le couloir devenait boulevard, c'était digne d'un cauchemard particulièrement ridicule... Encore quelques mètres et la poignée de la porte de la chambre de Saab serait à porter de mimines... 7 mètres... 6 mètres...
Et là c'est le drame...
Surgissant tel le prédateur de la biche effarouchée, un Jade brandissait son épée et s'apprétait à pourfendre la pauvre bête.


"Kyaaa!" laissa échapper Sulk en faisant un bond conséquent en arrière.

Sous le coup de la frayeur, elle avait même faillit en lacher son carton, heureusement un certain instint, dernier rempart de sa dignité, l'avait enjoint à tenir dar dar sur ses positions et en l'occurence à son paravent design, évitant l'éccatombe totale.
A la place, une demi éccatombe. Sulk avait viré au rouge tomate en visualisant Jade la regarder comme une chose très étrange, il n'avait pas tort. Elle chercha une explication d'urgence en sentant que ça allait devenir très très compliqué. Une succession d'idées parfaitement saugrenue lui vint en tête du type "c'est la collection printemps été de cette année" ou encore pire "c'est pour un sondage" mais quelque chose l'en empêcha, Jade lui même qui n'était pas connu pour son caractère expensif et rigolard.
Elle ne connaissait que peu le gus, l'ayant croisé mais n'ayant jamais développé de liens outre-mesure. Tout le monde à son sujet lui avait rapporté que c'était un vrai guerrier, froid, glacial, polaire... etc. Bref, lui le yang, elle le ying!


"Aaaaah... Oui c'est très frais je vous l'accorde. Heu c'est une histoire un peu longue ça je ne vous le cacherait pas." dit-elle alors en sentant s'épanouir sur ses lèvres l'un de ses incroyables sourire freedent censé montrer à tout à chacun que tout est zen alors que c'est la honte internationale dans le pays de Sulk.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jade
Civil
Civil
avatar

Nombre de messages : 38
Race : Clone
Emploi : Chasseur de primes, mercenaire
Date d'inscription : 10/12/2006


Age: 10 ans [apparence : 26 ans]
objets: Une shuang jian : Shura-Tô, une arme à feu avec balles explosives ou fléchettes anesthésiantes
niveau de vie:
30/50  (30/50)

MessageSujet: Re: desperate paperboard girl   Dim 20 Mai - 23:11

"C'est très frais". Oui, c'était certain. Pour être frais, c'était frais. Sans doute un peu trop frais aux goûts de Jade, qui restait figé devant Sulk, tel un pauvre mortel frappé du regard de la Gorgone Méduse. C'était une "longue histoire"? Pourquoi lui disait-elle cela? Ah! Elle ne voulait pas lui expliquer... Et pourquoi cela? Voilà qui était plutôt louche... Est-ce que... Sulk espionnait les Onoris? Hein? C'était une possibilité envisageable. Mais cela n'expliquait en rien sa tenue si particulière. Et puis il y avait plus efficace, en matière d'espionnage, que de trottiner dans les couloirs de l'okami habillée d'un unique baril de lessive. Non, la thèse de l'espionnage devait être balayée.

Mais pourquoi cherchait-il absolument une explication? il n'y en avait peut-être pas vraiment. Peut-être même qu'elle ne la regardait en rien et qu'il serait encore plus gêné de la connaître que de l'ignorer. Alors, que faire? Demander plus d'explication? La laisser passer comme si de rien était? Ou partir en courant? Non, de manière générale, la dernière solution n'arrangeait jamais les choses.


"Euh... Bon... Mais qu'est-ce que tu... Enfin... Où est-ce que vous comptez aller, comme ça?... Hein? Euh..."

Jade, même s'il n'avait jamais été loquace, s'était déjà bien mieux exprimé. le clone se mordit la langue. Il aurait mieux valu qu'il se taise s'il ne voulait pas passer pour un débile. Il devait avoir l'air fin, comme ça, à bredouiller, regardant Sulk tout en essayant de ne pas trop la regarder. Un exercice plutôt délicat...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sulk
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 648
Race : Chimère
Emploi : Chasseuse de prime
Date d'inscription : 12/04/2006


Age: créée il y a 4 ans
objets: un boomerang
niveau de vie:
10/50  (10/50)

MessageSujet: Re: desperate paperboard girl   Lun 21 Mai - 0:16

Sulk regarda un instant Jade, assez surprise par tant de déconfiture. Il était vrai que sa tenue avait de quoi destabiliser mais quand on fréquentait Sulk ou même quand on avait entendu sa réputation... Hey bien généralement on faisait fit de ses boulettes ou fantasies et tout se passait comme si de rien n'était, même s'il fallait bien admettre que cette fois... Elle avait fait fort. La jeune chimère se dit qu'il valait mieux se justifier un peu et rassurer le guerrier qui de toute évidence cherchait désespérement une explication cohérente à tout cela en son fort intérieur.

"J'allais dans la chambre de Saab... Trouver des vêtements plus classiques et aussi dans l'intention de prendre un bain dans un second temps car je ne me vois pas non plus me rendre aux rotenburo ainsi."

Elle haussa les sourcils en le dévisageant, c'était curieux à voir, Jade observait si intensément le plafond ou le parquet qu'on aurait pu croire qu'il y avait des merveilles dans ces endroits là. Elle comprenait très bien pourquoi ce manège, pauvre Jade, s'il n'avait été aussi sévère, il aurait presque été quelqu'un de sympathique en cet instant mais n'appréciant pas le côté burlesque de la scène le guerrier faisait profiter de son tempérament polaire à Sulk qui finalement entama une légère explication,

"Je n'envisage pas le squat de l'Okami je vous rassure... C'est juste pour me dépanner parce qu'en ce moment c'est assez difficile pour moi. Alors une petite lessive, un bon bain et un repas consistant c'est inespéré!"

Elle laissa un rire léger s'élevé mais elle arrêta bien vite en voyant que cela ne décoinçait pas son interlocuteur providentiel...

"Ahah... Aaaah... Hem... Voilà, voilà... Bah en tout cas maintenant plus rien ne peut vous prendre au dépourvu."

Tout en disant cela, Sulk marchait gentillement vers une échappatoire à savoir, le bout du couloir et la chambre de Saab. Elle salua enfin Jade qui en restait coit de surprise... de gène... de colère? Mystère mais il resta sous silence même quand elle eut disparue derrière la porte. Enfin seule (même sa dignité était partie) Sulk regarda l'intérieur de sa copine chimérique... Saab avait une montagne de vêtements qui étaient toujours aussi classe, elle avait encore dut racketter son boss, elle était incroyable... Un miaulement se fit entendre et on vit bientôt une minuscule tête noire dépassée des tissus, Black Jack, le chat noir et bien nommé disait bonjour à Sulk à sa façon juste avant de bailler allégrement. La chimère renard le congratula d'une caresse entre les oreilles avant d'emprunter à l'occupante des lieux sa douche puis plus tard une grande chemise ainsi qu'une jupe courte. Enfin elle termina sa visite un peu ratée en laissant un mot bref pour son amie, cela avant de s'en aller sans croiser personne.

Citation :
Je ne pense pas revenir d'ici peu, je cherche encore du travail et de l'argent mais les temps sont durs. Tu passeras le bonjour à ceux que je connais de ma part. Désolé pour l'absence au présent comme au futur. A la prochaine. Sulky
PS: je t'emprunte ta chemise noire trop grande et ta jupe pareillement aussi grande, je sais que tu les mets pas. (et c'est vrai!)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: desperate paperboard girl   

Revenir en haut Aller en bas
 
desperate paperboard girl
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» London Stiller...she's a special girl
» Heartbreaker version girl [Finish]
» Quelle desperate Housewife, etes-vous ?
» Desperate Housewives [Dramédie, Soap]
» ♪ Who's that girl ♪

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
l'alliance des cités obscures :: La ville basse :: Asiantown :: l'Okami-
Sauter vers: