l'alliance des cités obscures


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Soirée brûlante...[Libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
Kate McWild
Civil
Civil
avatar

Féminin Nombre de messages : 33
Age : 30
Race : Cyborg
Emploi : Nettoyeuse
Date d'inscription : 23/06/2007


Age: 4
objets: Une Claymore, un flingue ornementé, un tanto et un briquet d'argent
niveau de vie:
20/50  (20/50)

MessageSujet: Soirée brûlante...[Libre]   Jeu 12 Juil - 17:24

Il y avait foule ce soir là au Joy Luck Club. Comme d’habitude, l’alcool coulait à flots, les danseurs et les danseuses s’agitaient lascivement au rythme de la musique frénétique et les serveuses esquivaient avec une agilité née de l’habitude les mains baladeuses des clients ronds comme des queues de pelles. Accoudée au comptoir devant un verre de whisky « on the rocks » sans glaçons, comme elle se plaisait toujours autant à le dire, une jeune femme aux cheveux cuivrés admirait sans en perdre une miette les stripteaseurs…et les stripteaseuses du Club.

Kate McWild, car c’était elle, ne regrettait aucunement le spectacle cependant elle s’ennuyait encore un peu. C’est l’ennui qui l’avait poussée à faire un tour hors de Naka, le village secret caché dans les profondeurs des Arcanes, repaire de la Tribale, où, finalement, à part quelques missions plus ou moins drôles , comme partout quelques filles canons et mecs beaux gosses, on s’ennuyait pas mal si on ne faisait pas comme la majorité des jeunes du coin, à savoir s’injecter dans le système sanguin assez de drogue pour assommer un chien de garde Onori. Mais même ici, Kate s’ennuyait.

Elle descendit son verre d’une traite, et en commanda un autre au chauve ventripotent qui tenait le bar. Finalement, dans se corps robotique, boire de l’alcool était bien moins drôle qu’avant, puisque la sensation de joie éthylique et l’ivresse avaient disparus. Le seul bon côté était qu’on ne passait pas par la case « gueule de bois », et ce quelle que soit la quantité d’alcool absorbée. En fait, Kate continuait à picoler plus par habitude qu’autre chose, sans se soucier des regards étonnés des jeunes gars du coin, peu habitués sans doute à voir une femme picoler autant sans faire de coma éthylique.

Pour se mêler à la clientèle sans trop attirer l’attention, Kate avait exceptionnellement troqué son pantalon de cuir habituel pour une jupe courte rouge, et avait revêtu également un petit haut (petit c’était le mot) au décolleté généreux, aussi savait elle que chaque homme un tant soit peu amateur de femme avait passé au moins cinq bonnes minutes à la reluquer.

*Décidément, les hommes ne changeront jamais…*

Sentir une main qui ne lui appartenait pas sur son postérieur la tira de ses réflexions, et la fit se retourner pour faire face à une bande d’énergumènes sortis d’un mauvais film: un petit gros chiquement habillé, fumant un cigare presque aussi imposant que lui, une espèce d’armoire à glace bodybuildée la dépassant d’une bonne tête, un beau gosse à l’allure inquiétante, et 3 crétins sans importance. Tous avaient le regard lubrique du mâle en rut.

*Pourquoi faut-il que le seul animal toujours en rut soit l’homme ? Décidément, si Dieu existe, il a vraiment un humour à la con…*

-C’est à quel sujet ? (Kate, indifférente)
-Ça te dirait de devenir riche ? Il te suffirais de passer cette nuit avec moi ! (petit gros, air lubrique)
-Tu me laisses commander un verre le temps d’y réfléchir ?
-Bien sûr
-Patron ! La même chose !

Le whisky arriva rapidement. Kate y trempa ses lèvre puis, d’un geste, vida le reste sur la tête affreuse du petit gros impudent.

-Sa…Salope !
-Mademoiselle Salope pour toi, mon gros !
-Tu vas le regretter !
-Pas de bagarre dans l’établissement ! Faites ça dehors ! (Barman)
-Ah ouais ?
-Ah ouais ! (Barman, un fusil à pompe pointé sur le petit gros)
-T’as entendu le Monsieur ? Allez, bougez vos sales fesses, bande de rats ! Rendez vous dehors si vous avez quelque chose entre les jambes bien sûr…

Kate sortit et, une fois dehors, fit craquer les articulations de ses coudes, ses doigts et son cou, encore une fois plus par habitude qu’autre chose. Elle tendit une main vers son épaule, et se rappela seulement à ce moment là que sa Claymore l’attendait sagement à son taudis. Il faudrait régler le litige au point, ça n’aurait pas été drôle au flingue ou au poignard…

Les six abrutis ne mirent pas longtemps à venir dans la ruelle où se déroulerait le combat. Crétin bodybuildé ne portait pas d’arme, Crétin sournois un poignard, Crétinsignifiant 1 une chaîne d’un petit mètre de long, Crétinsignifiant 2 une paire de poings américains et Crétinsignifiant 3 une batte de baseball en acier.

Crétin trempé donna l’ordre d’attaquer, aussi Crétinsignifiant balança sa chaîne en direction du cou de Kate. celle-ci l’esquiva, puis la saisit adroitement. Pensant avoir piégé sa proie, Crétinsignifiant 1 tira sur la chaîne mais ce fut lui qui fut happé vers le poing de Kate qui la percuta à pleine vitesse, lui brisant instantanément la mâchoire, Tandis que les quatre autres partaient à l’assaut. Kate esquiva un coup de poignard, un deuxième, quelques coups de poing, une batte de baseball, puis envoya un vicieux coup de coude dans les côtes du batteur incapable, qui lâcha sa batte sous la douleur et reçut un coup de pied rotatif dans sa sale figure qui fit un quart de tour en émettant un sinistre bruit de vertèbres brisées.

Mr Faineantoli, car c’était le petit gros, parrain d’une petite mafia locale insignifiante mais parrain quand même, n’en croyait pas ses yeux. Non seulement cette brute terrassait ses hommes, mais en plus elle semblait plus s’amuser qu’un petit garçon devant ses cadeaux de Noël. Cette femme n’était pas normale…

Kate envoya soudainement sa main en plein visage du dernier Crétinsignifiant, esquiva quelques coups assez maladroits, et, d’une formidable poussée, envoya le crâne de celui-ci percuter violemment le mur d’acier derrière lui. Curieusement, le mur n’eut aucune séquelle, ce qui ne fut pas le cas de tout le monde, comme en témoignait les traces rosâtres et rouge sang sur celui-ci. Une fois ceci fait, Kate empoigna la chaîne des deux mains et para l’un après l’autre tous les coups des deux adversaires restant. Tout à coup, la pointe du poignard se ficha dans l’un des maillons de la chaîne Une vive rotation plus tard et le poignard se retrouva dans l’une des mains de Kate. Surpris, son ancien propriétaire ne vit pas la chaîne lui arriver en pleine figure, ni le couteau s’enfoncer dans la faible chair de son ventre. Désormais il ne restait plus que l’armoire à glace. Les coups conventionnels ne le dérangeraient pas plus que ça, aussi envoya-t-elle son genoux entre les cuisses du Crétin Bodybuildé qui tomba à genoux, le souffle coupé en se tenant l’entrejambe tout en sanglotant . Un uppercut bien senti l’envoya finalement dormir quelques heures.

Le bruit caractéristique d’un pistolet que l’on arme fit se retourner Kate au moment où la balle partait, fort heureusement celle-ci ne fit qu’abîmer le blindage sur sa trajectoire, le long d’une joue et du nez. Horrifié de n’avoir pas pu l’arrêter, Faineantoli fut encore plus terrifié quand il vit que la joie avait cédé sa place à la colère dans le regard de la combattante, tandis que la blessure se refermait lentement d’elle-même. De la paume de sa main libre s ‘échappait une faible lueur, comme si une petite flamme s’y logeait. Il ne put s’empêcher de pousser un cri d’effroi…

Quelques secondes plus tard, Kate partit de la ruelle, abandonnant 2 blessés inconscients, 3 morts et un tas de cendre, et alla se réfugier dans une petite allée sombre, où elle se connecta au réseau d’énergie par son interface située dans le cou. Se réparer consommait ben trop d’énergie, et elle ne pouvait se permettre d’être sans défense, ni ce jour ni aucun autre. Se reposer, quoique risqué, était néanmoins la seule solution.

Soudain un bruit attira son attention…

[HRP] Voili voilou, n’importe quelle personne souhaitant faire du RP ici peut le faire, je vous attends ![/HRP]

_________________
Aussi douce qu'un feu de forêt, aussi gentille qu'une bombe atomique, aussi attentionnée qu'une coulée de lave, Kate Mc Wild, pour vous déplaire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samaël
Flaneur
Flaneur
avatar

Nombre de messages : 79
Race : humain/e
Emploi : tortureur professionel
Date d'inscription : 20/11/2006


Age: ?
objets: sacoche rempli d'objets divers
niveau de vie:
25/50  (25/50)

MessageSujet: Re: Soirée brûlante...[Libre]   Lun 16 Juil - 15:48

Il se passait bien des choses dans cette ville, se disait Samaëlle tout en observant d'un oeil intéréssé la jolie baston qui se déroulait tout près. Caché par une grosse benne rouillé, elle se delectait du spectacle qui s'offrait à elle et qui la sortait de son morne quotidien, quotidien se réduisant de plus en plus à raconter des bobards à des vieilles biques trop riche persuader que certaine personne pouvait réellement voir l'avenir dans de stupides boules de cristals....

Quand on voyait une jeune femme desarmée se battre contre plusieurs brutes armés jusqu'aux dents, on pouvait aisément deviner l'issue du combat........ quelle ne fut pas alors sa surprise lorsque la jeune femme en question se débarassa aisément de ses agresseurs par quelques coups bien placée.... Shocked On voyait tout de suite qu'ils avaient affaire à une experte et face à elle, ces gros malabars ne firent pas long feu. Le denier survivant, un petit bedonnant aussi large que haut qui devait surement etre le chef, et qui jusque là s'était contenté d'observer avec horreur ces cinq alliés se faire éliminer les uns après les autres, sortit alors une arme et tira immédiatement. Il ne tenait pas à finir comme ses hommes, ce qui était très compréhensible. Seulement c'était sans compter sur l'étrange constitution de l'inconnue. Furieuse après l'homme qui lui avait tiré dessus (bien qu'elle venait de lapider ses hommes et que la balle n'avait fait qu'écorcher un visage qui s'était recomposé de lui même), elle tendit sa main et réduit littéralement l'homme en poussière.... gné


*Efficace...très efficace......* pensa la spectatrice .....

La jeune femme quitta alors les lieux, et Samaëlle en profita pour se servir des survivants agonisants comme cobaye.....elle avait justement un nouveau poison a tester et ce n'était pas tous les jours qu'une occasion comme celle-ci se presentait......Elle leur administra donc une dose prétendumment fatale en quelques secondes et attendit........en quelques secondes, ces cobayes improvisés furent effectivement pris de tremblements et dans un dernier bavement, quittèrent ce monde ingrat....

Souriante et heureuse que son nouveau joujou fonctionne à merveille, elle quitta à son tour la ruelle à la recherche de l'inconnue impressionante qui lui avait sans le vouloir offert un service trés utile.... Elle la trouva bientôt dans les sombres méandres d'une petite rue tortueuse, affairé avec une borne d'énergie.....Intriguée, Samaëlle voulut s'approcher discrétement, mais avec la chance qui la caractérisait dans de telles conditions, un couvercle de poubelle qu'elle avait malencontreusement tout juste effleuré en profita pour glisser de son socle et tomba par terre avec un bang digne de reveiller une armée de cloportes endormis......

Sous le choc, ses paupières se fermèrent d'elles mêmes, et lorsqu'elle les rouvrit, le jeune femme la fixait d'une manière inquiétante....une mèche de cheveux cuivrés lui tombait dans les yeus et elle était habillé de tel manière qu'on supposait tout de suite qu'elle venait d'une boite de nuit ou de tout autre bar du même genre....

Redy Un grand sourire aux lèvres, Samaëlle leva sa main dans un geste d'apaisement, qui se termina en un coucou pitoyable..... Se passant la main dans les cheveux, elle reprit contenance et prit le ton le plus amicale possible pour sortir un simple bonjour. Elle n'avait pas prévu de finir sa soirée en cendres et préfera dès lors se montrer prudente. Avec un peu de chance, la jeune femme se contenterai de continuer la conversation.......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate McWild
Civil
Civil
avatar

Féminin Nombre de messages : 33
Age : 30
Race : Cyborg
Emploi : Nettoyeuse
Date d'inscription : 23/06/2007


Age: 4
objets: Une Claymore, un flingue ornementé, un tanto et un briquet d'argent
niveau de vie:
20/50  (20/50)

MessageSujet: Re: Soirée brûlante...[Libre]   Lun 16 Juil - 23:32

Recroquevillée dans un coin d'ombre, près de la borne énergétique à laquelle elle était connectée depuis peu, Kate ruminait. Ce crétin aviné avait failli l'avoir, elle avait eu de la chance que le microordinateur central n'ait pas été atteint... L'arme de l'abruti avait visiblement été améliorée, une simple pétoire n'aurait jamais pu percer le blindage... Etre passée si près de la "mort" l'avait mise en colère au moins pour le reste de la soirée, si ce n'était plus. Etre en plein rechargement d'énergie la calmait toujours un peu, l'intelligence artificielle étant moins alimentée pour accélérer le processus, à vrai dire seules les fonctions sensorielles et d'analyse des informations étaient encore activée.


Soudain, un bruit métallique très proche retentit. En un instant, toutes les fonctions carburèrent à nouveau à plein régime, et l'origine géographique du bruit fut triangulée à un mètre près. Presque aussitôt, une silhouette humanoïde sortit de la zone cible, la main effectuant un geste d'apaisement, lâcha un "Bonjour" et s'approcha lentement. Kate mis une main dans son dos, y prit dans le rangement secret son pistolet fétiche, une oeuvre d'art Dantcla qui tirait pas trop mal et mis en joue l'imprudent...ou plutôt l'imprudente, au vu de certains détails insignifiants tels que des cheveux longs et un décolleté sympathique... Celle ci s'arrêta en voyant le flingue, puis s'assit devant elle, à 3 mètres, les mains bien en évidence. Kate arrêta de jouer avec son nouveau cadeau, une chaine en acier d'un petit mètre de long, sortit d'une poche un briquet d'argent, et se mit à jouer machinalement avec. Cette fille l'étonnait... Qu'avait-elle en tête ?

Kate brisa le silence jusque là troublé uniquement par un cliquetis agassant émis par un briquet démodé :

"Qu'est-ce que tu me veux ?"

Le ton dur de Kate n'étais pas spécialement intentionnel, mais ne dépareillait pas avec la situation.

_________________
Aussi douce qu'un feu de forêt, aussi gentille qu'une bombe atomique, aussi attentionnée qu'une coulée de lave, Kate Mc Wild, pour vous déplaire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samaël
Flaneur
Flaneur
avatar

Nombre de messages : 79
Race : humain/e
Emploi : tortureur professionel
Date d'inscription : 20/11/2006


Age: ?
objets: sacoche rempli d'objets divers
niveau de vie:
25/50  (25/50)

MessageSujet: Re: Soirée brûlante...[Libre]   Mar 17 Juil - 12:08

La situation aurait pu être meilleur. Voila à quoi pensait Samaëlle, acroupie dans une ruelle sombre et très peu fréquenté, une arme braqué sur elle. Si on y rajoutait que la braqueuse était certainement aussi doué en tir qu'en combat à mains nues.......

"Qu'est-ce que tu me veux ?"

Le ton de la jeune femme était dur et implacable. Si elle ne voulait finir une balle entre les deux yeux, il allait falloir trouver une réponse satisfaisante, et vite. Gardant son sourire digne d'un beau chevalier secourant sa princesse dans un donjon enflamé, Samaëlle répondit sans trop réfléchir, se servant alors de sa main droite pour appuyer ses dires et de sa main gauche pour y reposer sa tête :

-En faite je voulais vous.. remercier! Oui c'est ça. Et puis vous m'avez intrigué je l'avoue, réduire en charpie un pédant de mafieux et ses cinq acolytes aussi facilement, tout le monde n'y arriverais pas aussi bien, pas de le façon dont vous l'avez fait du moins. De plus, laisser deux survivants était une idée trés inspirée de votre part, ils ont pu me...euh...disons servir. Redy
Et maintenant ils ne parleront plus d'ailleurs....
rajouta-t-elle plus bas.

Elle avait debité sa réponse sur un ton rapide et badin et elle n'aurait su dire quelle était l'expression de son agresseuse.....étonnée? exaspérée? intriguée? ou allait-elle decider dans l'instant que Samaëlle représentait un témoin genant dans l'affaire?


*Mmmmh ce serait embetant, les chats n'ont plus de croquettes et ce n'est pas Mme Sparcs qui va le faire à ma place, cette vieille mégère a peur des chats noir.....saleté de superstitieuse de malheur grr * pensa-t-elle, abandonnant un instant son sourire....mais l'adoptant à nouveau lorsqu'elle croisa le regard impénétrable de la jeune femme, qui semblait se demander quelle attitude elle devait prendre à son égard.

"Je m'appelle Samaëlle et vous?" tenta-t-elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate McWild
Civil
Civil
avatar

Féminin Nombre de messages : 33
Age : 30
Race : Cyborg
Emploi : Nettoyeuse
Date d'inscription : 23/06/2007


Age: 4
objets: Une Claymore, un flingue ornementé, un tanto et un briquet d'argent
niveau de vie:
20/50  (20/50)

MessageSujet: Re: Soirée brûlante...[Libre]   Mar 17 Juil - 14:17

-En faite je voulais vous.. remercier! Oui c'est ça. Et puis vous m'avez intrigué je l'avoue, réduire en charpie un pédant de mafieux et ses cinq acolytes aussi facilement, tout le monde n'y arriverais pas aussi bien, pas de le façon dont vous l'avez fait du moins. De plus, laisser deux survivants était une idée trés inspirée de votre part, ils ont pu me...euh...disons servir.
Et maintenant ils ne parleront plus d'ailleurs....


Ainsi elle avait observé le combat... Tout en continuant de jouer avec son briquet favori, l'ouvrant et le fermant de manière régulière, Kate réfléchissait à la situation. Ou l'inconnue était seule, et dans ce cas là ne lui voudrait certainement aucun mal, ou elle était accompagnée, auquel cas elle devait la distraire pendant qu'on la mettait en joue... Si elle avait vu la scène, elle avait vu ce dont Kate était capable, donc si linconnue en avait après elle, elle était certainement commanditée par quelqu'un d'autre, les voleurs ne s'en prenant qu'aux proies faciles... QSui était derrière tout ça ? Les Onoris ? Les Dantclas ? Les potes du petit gros ? Toutes ces théories étaient plus ou moins absurdes, aussi Kate décida de faire confiance à l'inconnue...

L'inconnue, perdue dans ses pensées, perdit un instant son sourire, et la recharge en energie se termina à cet instant même. N'étant plus vulnérable comme le gibier au point d'eau, la méfiance de Kate finit de fondre comme neige au soleil. Et maintenant, que faire ? l'inviter à prendre un verre ? Lui dire adieu et disparaître ? Le coté psychopathe de Kate ne pouvant se décider, la face exubérante de sa personnalité fit surface. Un sourire naquit sur les lèvres de Kate, et en un instant, le regard devint chaleureux, lui qui avait été froid comme une nuit sans couverture. Sans doute encouragée par ce changement d'expression, l'inconnue se hasarda à divulguer son nom.

"Je m'appelle Samaëlle et vous?"


"Kate. J'te paye un verre ?"

Kate rangea son arme là où elle l'avait cherchée, retira le cable de la borne énergétique et le fit se rétracter et se loger à nouveau dans son cou, puis se leva, rajusta ses vêtements, noua la chaine autour de sa taille et tendit une main vers Samaëlle accompagnée d'un grand sourire.

"Tu te lèves, oui ou merde ? razz "

_________________
Aussi douce qu'un feu de forêt, aussi gentille qu'une bombe atomique, aussi attentionnée qu'une coulée de lave, Kate Mc Wild, pour vous déplaire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samaël
Flaneur
Flaneur
avatar

Nombre de messages : 79
Race : humain/e
Emploi : tortureur professionel
Date d'inscription : 20/11/2006


Age: ?
objets: sacoche rempli d'objets divers
niveau de vie:
25/50  (25/50)

MessageSujet: Re: Soirée brûlante...[Libre]   Mer 18 Juil - 15:28

"Kate. J'te paye un verre ?"


Sur le moment, l'invitation prit Samaëlle au dépourvu....la plupart du temps, quand on vous braquait une arme entre les deux yeux, le regard froid et méfiant, on avait plus de chance de finir la journée dans le caniveau que à boire un verre en compagnie de son agresseuse. gné

Mais, étant donné le ton chaleureux et le grand sourire qui illlumina alors son visage, la proposition de Kate n'avait pas l'air d'une diversion. Le fait qu'elle rangea son arme réconforta également grandement la victime....

Se débrancher d'une borne d'énergie était quant à lui un fait des plus étranges, et qui ne pouvait signifier qu'une chose: cette personne ne devait pas être entièrement humaine....chacun ses particuliarités, pensa-t-elle, cependant celle ci devait être sacrément pratique.



"Tu te lèves, oui ou merde ? "


Toujours accroupie, Samaëlle quitta son air ébahie et accepta l'aide de la jeune femme pour se relever . Epoussetant ses vêtements, elle réajusta son sac en bandouillère sur son épaule et répondit :


"Eh bien, j'accepte avec plaisir, ça fait un bail que je n'ai pas eu l'occasion de boire en verre en autre compagnie que celles de mes chats.....Pas très bavards comme créatures....Je vous envie en passant, si j'avais à me débarrasser de six emmerdeurs, il me faudrait plus de quelques minutes pour m'en remettre. Redy ."



Jetant un regard aux alentours, Samaëlle put admirer quelques poubelles défoncés, toutes sortes de détritus répandues sur le sol et le cadavre d'un lampadaire qui prenait alors des airs de potence.......un endroit certes utiles pour les rencontres de dealers, mais pas vraiment idéales pour faire connaissance. Lançant un coup d'oeil significatif à Kate, Samaëlle lui fit part de sa constatation:

"Le lieu n'est pas des plus apropriés..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate McWild
Civil
Civil
avatar

Féminin Nombre de messages : 33
Age : 30
Race : Cyborg
Emploi : Nettoyeuse
Date d'inscription : 23/06/2007


Age: 4
objets: Une Claymore, un flingue ornementé, un tanto et un briquet d'argent
niveau de vie:
20/50  (20/50)

MessageSujet: Re: Soirée brûlante...[Libre]   Mer 18 Juil - 17:33

"Le lieu n'est pas des plus appropriés"

Un grand sourire idiot éclaira derechef le visage de Kate.

" T'es perspicace toi razz . Quoique, y'a p'têtre un minibar dans un coin..."

Kate gloussa tandis que Samaëlle la regarda d'un air étrange que Kate ne parvenait pas à identifier. Sans doute touvait-elle sa blague pitoyable, comme n'importe quelle personne sensée en ce bas monde... Seulement Kate n'était pas de ceux que l'on peut qualifier de sensés...

"Suis moi, on va au Joy Luck, tes chats pourront sûrement survivre une nuit sans toi..."

Kate pris la main de Samaëlle, et tira vers le Joy Luck Club avec entrain une Samaëlle d'abord réticente, mais qui se laissa faire ensuite. Les deux jeunes femmes firent irruption dans le Club et furent observées par quasiment toute la foule. En plus d'être jeunes et jolies, l'une d'elle avait survécu à une confrontation avec 6 mafieux... De quoi attirer les regards, assurément.

Kate, en habituée, emmena Samaëlle au bar, commanda son fameux whisky "on the rocks sans glaçons", puis se tourna vers sa nouvelle amie.

"Et toi, j'te commande quoi ?"

_________________
Aussi douce qu'un feu de forêt, aussi gentille qu'une bombe atomique, aussi attentionnée qu'une coulée de lave, Kate Mc Wild, pour vous déplaire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samaël
Flaneur
Flaneur
avatar

Nombre de messages : 79
Race : humain/e
Emploi : tortureur professionel
Date d'inscription : 20/11/2006


Age: ?
objets: sacoche rempli d'objets divers
niveau de vie:
25/50  (25/50)

MessageSujet: Re: Soirée brûlante...[Libre]   Jeu 19 Juil - 15:08

*Un minibar, dans une rue comme celle-là?* L'idée lui paraissait plutot absurde.... gné

Mais elle n'eut pas le temps d'y consacrer plus d'attention, car dèjà la jeune femme la trainait vers le Club d'où elle semblait sortir quelques instants auparavant.


"Suis moi, on va au Joy Luck, tes chats pourront sûrement survivre une nuit sans toi..."

Un sourire narquois s'installa dés lors sur son visage.

"Oh vous en faîtes pour eux, ils iront certainement tenir compagnie à la vieille chouette qui me tient lieu de voisine Laughing , " répondit-elle sardoniquement.

Rien que d'imaginer cette pauvre Mmme Sparcs essayer de les chasser à coup de balai, elle ne pouvait s'empecher de glousser.

Elles arrivèrent en un temps record à l'intérieur, et aussitôt de nombreux regards se tournèrent vers elles. Kate l'emmena droit vers le bar, ou elle passa sa commande, apparement habituée. Samaëlle, quant à elle, s'y connaisait plus en poisons et drogues en tout genre qu'en alcools, alors quand on lui demanda ce qu'elle voulait, tout ce qui sortit de sa bouche fut un euuuh peu éloquent. Cependant, comme le vieux gnome assez corpulent planté de l'autre coté du bar semblait perdre patience, elle adopta un jolie sourire digne des danseuses faisant leurs numéros quelques mètres derrière elle, et répondit tout simplement:


"La même chose" Redy

*Encore une dingue* sembla penser le barman, tout en leur servant leurs verres.

Aviasant la taille plutôt minime des verres,Samaëlle sortit de sa poche plusieurs billets avec lesquelles elles pouvaient s'en permettre un nombre non négligeables.

"Je me suis dit qu'ils n'en auraient plus besoin "
expliqua-t-elle en désignant l'endroit où gisaient desormais cinq cadavres et un tas de cendres...

Sur ce, elle atrappa son verre et avala son contenu d'un coup sec. Satisfaite de la boisson, elle en commanda un autre. Elle savait déjà dans quelle état elle finirait la soirée....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate McWild
Civil
Civil
avatar

Féminin Nombre de messages : 33
Age : 30
Race : Cyborg
Emploi : Nettoyeuse
Date d'inscription : 23/06/2007


Age: 4
objets: Une Claymore, un flingue ornementé, un tanto et un briquet d'argent
niveau de vie:
20/50  (20/50)

MessageSujet: Re: Soirée brûlante...[Libre]   Sam 21 Juil - 16:57

Le rayon de soleil matinal filtrant à travers les rideaux d'un appartement connu seulement la veille choisit malicieusement de finir sa course sur le visage de Kate, ce qui ne manqua pas de la réveiller... Et de la mettre de mauvais poil dès le matin.

Remarquant un signe d'activité dans le lit où elle se trouvait, deux chats sautèrent sur son ventre, lui arrachant des jurons murmuré à voix basse, pour ne pas réveiller l'autre utilisatrice du lit. L'un d'entre eaux voulut lui lêcher le visage mais fut foudroyé par un regard rouge sang qui le fit détaler, la queue entre les jambes, suivi de l'autre animal. Un léger grognement à coté d'elle se fit entendre et Kate se remémorra la soirée de la veille.

Si elle avait mal commencée avec une bande d'abrutis notoires, elle avait plutôt bien fini. Samaëlle, la jeune femme rencontrée quasiment après la bagarre, enfin l'éxécution en règle, lui avait tapé dans l'oeuil dès le début, et ça avait semblé réciproque. Bon, certe, elle n'avait pas fini la soirée les idées claires, normal quand on est une frêle humaine mignonne qui a bu plus que de raison, mais elle avait réussi à ouvrir elle même sa porte, et c'est en toute connaissance de cause qu'elle avait partagé son lit avec Kate.

Le grognement se fit à nouveau entendre. Kate rit sous cape, puis décida de l'aider à se réveiller. Elle posa ses lèvres dans le cou de sa victime endormie, l'embrassant une fois, puis deux, puis trois, et envoya une main baladeuse lui caresser le ventre et ses abdominaux musclés. Musclés ? gné

La personne se retourna vers elle et Kate tomba nez à nez avec un homme assez canon, aux cheveux gris et à l'air jovial, vêtu d'une moitié de drap. Pas étonnant, elle occupait l'autre moitié...

"GYAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !!!!!"
"GYAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !!!!!"

Un cri de terreur long comme le bras, normal quand on se réveille dans un lit avec un(e) inconnu(e) en face de vous, Kate repris ses esprits et foudroya l'inconnu du regard, en faisant attention à ne pas laisser s'échapper le demi drap qui voilait sa nudité. La ressemblance était troublante, mais Kate se demandait comment elle avait fait pour se retrouver dans le lit d'un inconnu, copie masculine d'une beauté fatale.

"Qui êtes vous, et où est Samaëlle ?"


[HRP] A toi Sama ^^

Je savais pas si Samaël avait les mêmes souvenirs que Samaëlle, interprête le GYAAAAAAAAAAAH de la façon qui t'arrange le plus, surprise due à l'inconnue ou à la braillade dans les tympans à 7h du mat ^^ [/HRP]

_________________
Aussi douce qu'un feu de forêt, aussi gentille qu'une bombe atomique, aussi attentionnée qu'une coulée de lave, Kate Mc Wild, pour vous déplaire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samaël
Flaneur
Flaneur
avatar

Nombre de messages : 79
Race : humain/e
Emploi : tortureur professionel
Date d'inscription : 20/11/2006


Age: ?
objets: sacoche rempli d'objets divers
niveau de vie:
25/50  (25/50)

MessageSujet: Re: Soirée brûlante...[Libre]   Mar 24 Juil - 15:06

Quelques cris atroces lui parcoururent l'échine....Cris perpétrés par ses victimes, qu'il prenait un malin plaisir a faire souffrir.. Laughing

De toute évidence, Samaël révait...et il ne souhaitait surtout pas que ce rêve si excitant s'arrete. Mais c'était sans compter sur le hurlement indigné qui lui creva alors les tympans.

Réveillé en sursaut, son cerveau embrumé réagit immédiatement et le fit hurler à son tour. Il était allongé sur un lit qui lui était inconnue, dans une piéce qui lui était inconnue, emmitouflé dans des draps inconnues, vétue trés minimalement, et en face de lui ce tenait...une inconnue. Une inconnue à l'air furieuse et au regard glacial mais qui ne manquait pas de charme, et malgré la situation périlleuse dans laquelle il se trouvait il ne put s'empécher de penser *jooooli!!*. Mais la belle avait plutot l'air furieuse et lui demanda alors:

"Qui êtes vous, et où est Samaëlle ?"

gné Tout cela n'avait aucun sens, et il avait beau se concentrer, les souvenirs de la veille ne lui revenait pas.....qu'avait-il bien pu faire pour se retrouver dans le lit d'une inconnue qui ne semblait pas vraiment se rappeler de lui, mis à part son nom.

"Eh bien, je suis Samaël, figurez-vous et si vous vouliez bien m'éclairer sur la soirée d'hier et ne pas me lapider sur place, je vous en serai trés reconnaissant, je suis certain que je pourrais trouver une explication à tout ça. "

Tout en s'activant afin de trouver quelques fringues qui lui aurait appartenu, il continua à parloter, autant pour lui-même que pour la séduisante jeune femme qui semblait se demander dans quel pétrin elle s'était fourrée.

"En faite, je ne me souviens pas du tout d'hier soir, on m'a fait voir un psy, y'a deja quelques temps, pour expliquer ces pertes de mémoire, et il m'a certifié que j'étais schizo, n'importe quoi vraiment, en tout cas il a pas pu me le prouver, parce que je l'ai retrouvé mort, empoisonné à ce qu'il parait, et...."

Le dilemne qui s'imposa alors à lui l'empecha de continuer son monologue. Face au regard meurtrier qu'on lui adressait, son plan avait consister à la baratiner le plus longtemps possible, bien que tout ce qu'il lui avait révélé était véritable, à s'habiller en quatrième vitesse, et à quitter cet endroit aussi vite pour ne pas finir en charpie.

Le seul hic, c'était qu'il avait maintenant en face de lui deux tenues completes ou presque, mais que ni l'une ni l'autre ne pouvait être la sienne. Les seules possibiltés étaient soit qu'il s'était travesti, soit exhibitionné. Suspect

Habiller en femme, ou pas habiller du tout? Cruel dilemne, vraiment.

Il leva alors le regard vers la jeune femme, qui l'observait toujours....



[HRP]Et voila!! Redy

ça a pris du temps, mais c'est que j'ai été quelques peu occupée ces trois derniers jours, desolé!!!

A toi maintenant! [/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate McWild
Civil
Civil
avatar

Féminin Nombre de messages : 33
Age : 30
Race : Cyborg
Emploi : Nettoyeuse
Date d'inscription : 23/06/2007


Age: 4
objets: Une Claymore, un flingue ornementé, un tanto et un briquet d'argent
niveau de vie:
20/50  (20/50)

MessageSujet: Re: Soirée brûlante...[Libre]   Mar 24 Juil - 21:00

[HRP] T'en fait pas, t'as quand même explosé la moyenne de temps de réponse dans ce genre de forum ^^ D'ailleurs ça fait plaisir un fofo avec du répondant Redy [/HRP]


Kate avait écouté le baratin incompréhensible du sex-symbol cul nu qui restait à présent interdit devant les tenues de Samaëlle et d'elle même. A vrai dire, dans son état de béatitude observatrice, elle n'avait pas compris grand chose, juste qu'il était canon, prétendait s'appeller Samaëlle lui aussi gné et voulait se faire la malle...


Ne voulant pas qu'il s'en aille avant d'avoir compris -ça lui laisserait bien 3 ou 4 heures où elle pourrait le matter discrètement Rolling Eyes-, Kate décida de rester avec lui. De toute façon il n'avait pas le choix...


"File moi les fringues de droite, tu veux ?"

"Et si je veux pas ?"

"Tu m'as mal compris, c'est pas une question..."


Une fois ses fringues en sa possession, Kate s'habilla en vitesse, tout en surveillant du coin de l'oeil l'inconnu, qui s'était désinteressé de la tenue posée sur la chaise pour se consacrer à une activité saine et instructive: le bavage devant top model à moitité nue...


"Dommage..."


"Quoi ?"

"Nan rien..."

"Tu comptes aller où le cul à l'air ?"

Samaël tentait de se diriger discrètement vers la porte.

"Et bien euuuuuuh..."

"Pose toi sur le lit, et attends moi là !"

"J'suis pas un chien tu sais !"

"Ouais, mais ou tu fais ce que je dis, ou tu t'fringues en gonzesse !"

"..."


Kate se dirigea vers la porte, la referma à clef, histoire de pas avoir de mauvaise surprise, puis toqua chez les voisins. Un bourre pif plus tard, elle revint dans la chambre, jettant dans les bras un pantalon moulant et une chemise à peu près propre, ainsi qu'un caleçon semblant neuf, que Samaël enfila dans la minute, trop heureux de ne plus exposer sa nudité au regard d'une brute épaisse sans scrupules...


Ladite brute épaisse le prit par le col de sa nouvelle chemise, le gratifia d'un regard assassin, fruit d'années d'entrainement, dont elle était très fière, et lâcha négligemment d'un ton trrrrrrrrrrès menaçant:

"Maintenant mon vieux, j'attends des explications, et des satisfaisantes, s'il te plait !"

_________________
Aussi douce qu'un feu de forêt, aussi gentille qu'une bombe atomique, aussi attentionnée qu'une coulée de lave, Kate Mc Wild, pour vous déplaire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samaël
Flaneur
Flaneur
avatar

Nombre de messages : 79
Race : humain/e
Emploi : tortureur professionel
Date d'inscription : 20/11/2006


Age: ?
objets: sacoche rempli d'objets divers
niveau de vie:
25/50  (25/50)

MessageSujet: Re: Soirée brûlante...[Libre]   Jeu 26 Juil - 22:19

Rassénéré par l'idée qu'il n'était à présent plus entierement nue, il s'installa tranquilment sur le lit defait de la locataire, ce qui fit qu'elle dut alors lacher le col de sa nouvelle chemise, qu'il considérait désormais comme lui appartenant.

Son ton plus que menaçant lui donna à nouveau envie de deguerpir au plus vite, mais à son plus regret il ne doutait pas que la jeune femme puisse le rattraper et le réduire en morceau illico presto. Bien sûr, n'importe quel matcho ou brute épaisse aurait engagé le combat, soit pour prouver une quelconque valeur morale ou il était question de dignité et de fierté orgueilleuse style 'une femme ne me dictera pas ma conduite!! Mad ', soit pour avoir l'occasion de suer à grosses gouttes en se battant comme deus gorilles en rut grr .... Samaël, quant à lui faisait plutot partie de la catégorie 'à la première occasion j'me barre ... marre '.

Perdue dans ces pensées philosophiques, où il était avant tout question de se sortir de là en vie, il remarqua un peu tard l'impatience de l'enragée en face de lui, qui n'allait pas tarder à lui envoyer son poing dans la figure...Il lui ponda alors en toute vitesse une explication des plus bancales:


"Eh bien, je suppose que j'ai voulu aller boire un verre, je suis alors tombé sur une jeune femme en mal d'amour qui venait probablement de se faire jeter par un bellâtre genre fumeux smok , et qui pour se venger a choisi de draguer et surtout de droguer ce charmant inconnu, moi, avant de le devetir et de le violer dans des toilettes à l'éclairage défectueux....Puis dans un brusque élan de pitié, et sans prendre la peine de le rhabiller, la jeune femme la ramener dans son lit et, à cause d'un refoulement psychologique dù au choc de ce qu'elle a osé faire, ne se rappelle plus de rien le lendemain matin."

Satisfait de son histoire, il s'installa en tailleur dans les couvertures, et un sourire tranquille aux lèvres, attendit la réponse de son interlocutrice. Il imaginait aisément la jeune femme fondre en larmes dans ses bras, avouant son crime et lui la rassurant en lui tapotant gentiment l'épaule et lui assurant que ce n'était rien. Puis il prendrait gentiment congé, un nouveau pantalon, une nouvelle chemise et un calecon propre en dédomagements.

Bien qu'il nourrissait l'espoir que tout ceci ne soit pas que pure invention de sa part, il redoutait fortement de ne pouvoir s'échapper aussi facilement de cette chambre....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate McWild
Civil
Civil
avatar

Féminin Nombre de messages : 33
Age : 30
Race : Cyborg
Emploi : Nettoyeuse
Date d'inscription : 23/06/2007


Age: 4
objets: Une Claymore, un flingue ornementé, un tanto et un briquet d'argent
niveau de vie:
20/50  (20/50)

MessageSujet: Re: Soirée brûlante...[Libre]   Ven 27 Juil - 13:46

*C'est fou ce qu'un homme peut raconter commes salades...*

Kate sentait la colère grandir en elle inexorablement. Son poing la démangeait...

Elle prit une grande inspiration, ferma les yeux une fraction de seconde et gratifia à nouveau d'un regard peu rassurant, mais qui cette fois si semblait signifier "tu bouges j'te bouffe !" et non "Un pet de travers et je t'envoie rencontrer le trottoir 4 étages plus bas". Puis elle se décida à lui donner sa version des faits, en tachant de contrôler la fureur dans sa voix.

"Pour ta gouverne, j'me suis pas fait plaquer par un crétin fini, j'me suis pas jeté sur toi comme une pétasse en rut, et si je t'avais violé tu serais sûrement dans un autre état. Enfin, si ça te manque, je peux y remédier... marre "

Kate fit une pause histoire que ça rentre dans l'épaisse boîte cranienne du bellâtre en face d'elle, puis reprit:

"Nan, c'qui s'est passé c'est que j'suis tombé sur un joli brin de fille te ressemblant à mort, que j'ai dragué, racompagnée ivre chez elle, et que là, ben elle m'a sauté dessus. Pas que ça me dérangeais, mais bon... Et au réveil je me retrouve avec un bel appollon en lieu et place d'une belle aphrodite, qui se rappelle de rien et qui me fait perdre patience..."

Sur cette menace à peine déguisée, Kate arrêta son récit, et fixa son interlocuteur d'un regard légèrement irrité, qui n'avait même pas fait mine de tenter d'essayer d'éventuellement prendre ses jambes à son cou. Etais-ce parce qu'il la prennait pour une folle ? Parce qu'il était simplement étonné de son récit ? Kate ne le savais pas, mais se doutait bien qu'il n'était pas resté pour ses beaux yeux...

_________________
Aussi douce qu'un feu de forêt, aussi gentille qu'une bombe atomique, aussi attentionnée qu'une coulée de lave, Kate Mc Wild, pour vous déplaire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samaël
Flaneur
Flaneur
avatar

Nombre de messages : 79
Race : humain/e
Emploi : tortureur professionel
Date d'inscription : 20/11/2006


Age: ?
objets: sacoche rempli d'objets divers
niveau de vie:
25/50  (25/50)

MessageSujet: Re: Soirée brûlante...[Libre]   Ven 3 Aoû - 13:35

Mmmh, God, tout se présentait bien mal.....La furie plantée quelques pas devant lui semblait toute prête à l'assasiner sous peu, et rien qu'à la vue des chats qui se léchait tranquilement les pattes en les observant, il ne pouvait s'empêcher de les imaginer en train de dévorer du Samaël tout cru....L'explication qu'on lui avait exposé concernant la soirée de la veille ne lui paraissait pas vraiment envisageable, mais dans certains cas, il préférait ne pas trop chercher à connaître l'exacte vérité.... gné

Cherchant une porte de sortie à cette conversation qui semblait se diriger vers un trouble avenir en ce qui le concernait, Samaël fit part à la jeune femme d'un détail qui le turlupinait, et ceci sur un ton des plus plaisantins pour essayer de decripser le poing qui n'allait pas tarder à s'écraser droit sur son nez.....


"Elle vous a vraiment .....sauter dessus? Où c'est vous qui l'y avez partiellement incitée?? Redy "

Il afficha un grand sourire de circonstances et continua tranquillement Redy :

"God, cette histoire est vraiment ....intéressante.....illogique.....bizarre? Qoiqu'il en soit, personellement je suis incapable de vous dire ce qui s'est passé, c'est le trou noir chez moi, ça m'arrive parfois, j'ai des pertes de conscience.......Maintenant, vu les quelques armes qui trainait par là, je me doute bien que vous aimez tué les gens, alors faute de finir en patée pour chats par vos soins, je penserai à vous si j'ai besoin d'aide pour en buter deux ou trois, et je vous offrirai avec plaisir mes services si vous en avez besoin. Voila, c'est réglé, on reste en contact alors et au plaisir de vous revoir!!!"

Il se dirigea alors d'un pas décidé vers la porte, s'attendant plus ou moins à ce qu'on lui barre le passage.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate McWild
Civil
Civil
avatar

Féminin Nombre de messages : 33
Age : 30
Race : Cyborg
Emploi : Nettoyeuse
Date d'inscription : 23/06/2007


Age: 4
objets: Une Claymore, un flingue ornementé, un tanto et un briquet d'argent
niveau de vie:
20/50  (20/50)

MessageSujet: Re: Soirée brûlante...[Libre]   Ven 3 Aoû - 14:24

Kat écouta la tirade du bêllatre sans dire un mot, même si elle n'en pensait pas moins.


Elle gratifia à nouveau Samaël d'un regard de tueur élevé aux amphétamines, s'approcha de lui l'oeuil mauvais et les poings serrés et lui colla... un bisou bizz


Kate arrêta alors son manège, fit un grand sourire débile à un Samaël médusé, lui glissa un bout de papier griffoné.


"Tiens, c'est mes coordonnées... Sois gentil, ne m'appelle pas que quand t'as besoin que l'on te sorte du pétrin ok ?"


[HRP] J'ai plus grand chose à dire, si c'est pareil pour toi, ti postes et on peut locker le topic :] [/HRP]

_________________
Aussi douce qu'un feu de forêt, aussi gentille qu'une bombe atomique, aussi attentionnée qu'une coulée de lave, Kate Mc Wild, pour vous déplaire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samaël
Flaneur
Flaneur
avatar

Nombre de messages : 79
Race : humain/e
Emploi : tortureur professionel
Date d'inscription : 20/11/2006


Age: ?
objets: sacoche rempli d'objets divers
niveau de vie:
25/50  (25/50)

MessageSujet: Re: Soirée brûlante...[Libre]   Sam 4 Aoû - 15:20

Le soupir de soulagement qui s'échappa de ses lèvres traduisit parfaitement ....son soulagement. Il s'était attendu à recevoir une bonne raclée et avait récolté d'un gentil bisou..... La chance lui souriait enfin Redy !

'Pffiou, j'avoue que pendant un cours instant, j'ai cru mal finir....j'me serai pas laissé faire évidemment mais tout de même je suis pas un violent... . .

Il jeta un coup d'oeil au morceau de papier sur lesquelles était bel et bien indiqué des coordonées, se dirigea vers le meuble en bois brut dans un coin de la pièce et y attrapa un crayon et un bloc note où il grifonna ses propres coordonées. Se rapprochant de la jeune femme, il lui colla le post-it sur le front et s'adressa à elle sur un ton de manigance:

'Moi, j'suis tortureur à mes heures perdues, alors si un jour tu tombes sur quelqu'un de pas très coopératif, hésite pas, j'suis un as de la persuasion Redy !!!

Bon, reprit -il normalement, au plaisir de te revoir, Kate!!! Redy

Il se dirigea alors vers la porte, d'un pas beaucoup plus confiant qu'auparavant, et sortit de la chambre. Un rayon de soleil matinal l'accueillit, éclairant une ruelle qui, à son plus grand regret, ne lui disait absolument rien... Suspect

Il avait l'habitude d'errer dans les rues de la mégalopole à la recherche d'un endroit connu de lui après s'y être paumé mais là il n'avait même pas idée de ce qu'il devait cherché.... marre

Passant sa tête par l'encadrure de la porte, il interpella l'occupante de la chambre:

'Euh Kate? Tu pourrais juste me préciser où on est? gné .....'

[HRP]
Finiiiiiiii!!! Donc voila tout ça peut etre 'locker', jy vois pas d'inconvénient (sauf si t'as quelque chose à rajouter évidemment)!!!!
Redy
Ce fut un plaisir de te rencontrer, à la revoyure star !!
[/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Soirée brûlante...[Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Soirée brûlante...[Libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Soirée de bienvenue [LIBRE POUR TOUS]
» { Soirée de calme } [ Libre ]
» Une soirée à l'auberge (libre)
» Soirée costumé, et sans doute mouvementée~ [LIBRE]
» Une soirée de plus à New York ( Rp libre d'intervention ) [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
l'alliance des cités obscures :: La ville basse :: La zone industrielle :: Joy Luck Club-
Sauter vers: