l'alliance des cités obscures


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Taisha 1] Lève toi et marche...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shingen
Civil
Civil
avatar

Masculin Nombre de messages : 20
Age : 29
Race : Humain
Emploi : Ingénieur/pilote d'essai
Date d'inscription : 30/07/2007


Age: 29
objets: un Gun, deux béquilles, un amour d'exoarmure, Taisha :3
niveau de vie:
25/50  (25/50)

MessageSujet: [Taisha 1] Lève toi et marche...   Mer 1 Aoû - 14:35

Asiantown, de tous les quartiers de la ville basse était le quartier le plus tranquille de la métropole 44. Peu de bagarres, peu de remous, les Onoris veillaient à la paix de ce quartier paisible et calme. Pourtant, au bord de l’eau, en périphérie du quartier, se dressait un entrepôt illuminant faiblement de ses lueurs blafardes les environs, et d’où s’échappaient des bruits d’acier martelé, de métal usiné et de moteurs surboostés.


Si un passant avait pu pénétrer dans l’imposante bâtisse à l’apparence asiatique très prononcée en ce début de journée d’été, il aurait vu un nombre surréaliste de machines de fabrication, une table immense où se trouvait une multitude de plans griffonnés avec soin et une estrade, trônant au milieu de tout ce fatras, sur laquelle on pouvait observer un assemblage d’armatures métalliques, de vérins de toutes tailles et de servomoteurs électriques. Allant des machines à la réserve de matière première, puis aux plans, retournant à l’estrade, un jeune homme en bleu de travail était partout et nulle part à la fois, malgré son infirmité l’obligeant à ne pas se séparer de plus d’une de ses béquilles.


Shingen, car c’était son nom, ne parvenait pas à sourire ce jour là. Autant d’ordinaire travailler à la conception de son Armure d’Assaut Spéciale parvenait à le mettre de bonne humeur, autant aujourd’hui la mauvaise humeur de l’ingénieur était presque palpable. En effet, c’était aujourd’hui que les pontes du clan Onori venaient inspecter son travail, et Shingen n’avait pas de mal à se représenter leur colère…


Ces gros bonnets n’y connaissaient rien en AAS, il ne verraient pas la somme de travail et de génie qu’avaient nécessité l’armature des jambes, la seule chose qui avait été construite à l’heure actuelle. Sur une armure normale, cela n’aurait pas posé de problèmes, mais sur cette armure, conçue pour un unijambiste, ça avait été un véritable parcours du combattant. La jambe droite de l’armure était en réalité un assemblage de vérins et de moteurs simulant les muscles humains, en beaucoup plus puissant, la même puissance que celle fournie par les muscles de sa jambe gauche et des système de démultiplication de force de cette même jambe gauche. Il avait fallu veiller à équilibrer le poids de l’ensemble, afin d’assurer un équilibre parfait, et ajuster parfaitement la position de la connection entre ce qui restait de la jambe droite de Shingen et la jambe robotique de l’armure. Le plus difficile avait été de connecter le système nerveux de Shingen à la jambe, via une interface en deux parties, l’une sur l’armure l’autre greffée sur sa jambe droite. Une opération douloureuse, mais il fallait bien ça…


L’atelier avait été nettoyé, et rangé plus que d’habitude. Shingen peinait à croire que cet endroit l’avait accueilli. En effet, Shingen possédait ce don rare et inestimable permettant de faire d’un endroit extrêmement rangé un foutoir monumental en très peu de temps, et de néanmoins trouver quasiment instantanément ce qu’il cherche. Efficace, quand on ne se sent bien qu’au milieu des boulons répandus sur le sol, des vérins jetés n’importe où et des pièces de moteur anarchiquement disposées. Ce jour là, Shingen avait l’impression de vivre dans l’atelier d’un autre, et ça ne faisait qu’augmenter sa mauvaise humeur et sa colère qui n’attendait qu’un exutoire pour se libérer. Pourvu qu’il arrive à garder son calme…


Soudain un voyant rouge illumina le hangar. Quelqu’un était entré dans le périmètre de sécurité. Un coup d’oeil rapide sur les moniteurs lui apprit que ses invités étaient arrivés. Une pression sur un bouton et les portes s’ouvrirent en grand , coulissant lentement sur leurs rails. Shingen se leva, prit ses béquilles et alla à la rencontre de ses mécènes, une expression sérieuse mais calme au visage, expression qu’il espérait pouvoir garder tout au long de cette entrevue…


[HRP] Ouvert à n’importe quel Onori charitable, si personne ne vient je continuerait tout seul, avec des PNJ, mais si vous voulez venir amis Onoris, n’hésitez pas Wink [/HRP]

_________________
Un seul être vous manque et tout est dépeuplé
Un seul hêtre vous manque et tout est des peupliers
Une seule jambe vous manque et tout est plus compliqué
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily
Arrivant
Arrivant
avatar

Nombre de messages : 13
Race : Ciborg
Emploi : Voleuse
Date d'inscription : 04/08/2007


Age: créé depuis 5 ans elle en paraît 22
objets: un livre
niveau de vie:
15/50  (15/50)

MessageSujet: Re: [Taisha 1] Lève toi et marche...   Sam 11 Aoû - 16:04

Cinq années, oui cinq années qu’elle avait été crée dans une sorte d’usine par des êtres humains ingénieurs qui souhaitaient se servir d’elle comme d’un être sans capacité à penser par elle même, une simple servante obéissante.

Cette journée n’était pas comme toutes les autres, une chose arriva contre le grès de la voleuse qui ne se doutait pas que cette journée allait être la pire que toute son existence n’avait jamais connus. Comme tous les jours, au levé du soleil, elle se promena dans les rues d’Asiantown, pour profiter des rues désertes et pouvoir échanger son butin de la veille dans une boutique à la devanture ancienne, celle d’un prêteur-sur gage. Seulement, cette journée qui devait s’annoncer ordinaire, ne le resta pas longtemps. Avant de passer la porte de cette fameuse boutique, son bras gauche refusa de répondre comme s’il venait de s’éteindre dans une pénible agonie. La première chose que Lily fit, c’était de regarder l’énergie qu’il lui restait et elle était pratiquement à son maximum. Cela n’annonçait rien de bon. Gardant son sang froid, elle prit le petit livre de mécanique qu’elle avait sur elle ouvrant les pages difficilement car elle n’avait plus que l’usage d’une seule main. Elle ne mit pas longtemps avant de comprendre qu’il lui faudrait l’aide de quelqu’un pour qu’elle puisse changer les pièces qu’il lui faisait défaut … ou alors qu’elle devrait les voler afin de réparer ce qu’elle considérer comme vitale, son bras qui lui servait à amasser de quoi vivre.

Forte de caractère elle, bloqua un homme dans une des rues afin qu’il lui montre le chemin qu’il faudrait qu’elle prenne afin d’arriver à un entrepôt et avoir ce qu’elle cherche. Il lui suffisait de prononcer le nom d’Onori pour que cette personne accepte de l’aider. La réputation du clan n’était plus à faire et tous savait que ceci avait un code d’honneur à respecter et qu’ils étaient redoutable. Elle le suivit avant de tomber sur une immense bâtisse d’apparence asiatique. L’homme la laissa seule à ces affaires pour reprendre les siennes. Il la salua et elle en fit de même avant de partir. Elle allait avancer vers l’entrée principales lorsqu’elle reconnu les chef de son clan qui s’apprêter à y pénétrer. Cela lui sembla suspect, ne comprenant pas pourquoi ils se déplaçaient surtout dans un endroit pareil. Cela devait être important pour qu’ils se dérangent.

Elle aurait pu les suivre, après tout elle faisait partie des Onoris et n’avait pas à les craindre, en théorie mais elle devait d’abord trouver ce qu’il lui fallait et là était sa priorité. Elle passa alors sur le côté du bâtiment à la recherche d’une porte cachée, d’un passage secret, où d’une petite entrée réservée au personnel uniquement. C’est sur le côté gauche du bâtiment qu’elle trouva ce qu’elle cherchait, une petite porte qui semblait fermée. Mais c’était mal connaître une voleuse que de penser qu’une porte pareille pourrait résister à sa manière de forcer les serrures et surtout si celles ci étaient électroniques. Il n’existait pas que de mauvais côtés à être une cyborg.

Réussissant enfin à ouvrir la porte, elle entra dans le grand entrepôt traversant un large couloir aux couleurs tristes et dont les murs semblaient porter toutes les cicatrices de leur vie passée. Elle cherchait des pièces métalliques. Elle ne mit que peu de temps avant de voir le sol recouvert de morceaux de métal, boulons, moteurs et autres petits gadgets.

*eh bien, celui qui vit ici ne connaît pas le ménage*

Elle ramassa quelques boulons et fit un grand sourire lorsqu’elle aperçu la pièce qu’il lui manquait. Seulement celle ci semblait se trouver dans la pièce où s’entretenaient le chef du clan des Onoris accompagné de ces hommes de mains les plus fidèle et en face, un jeune étrange qu’elle n’avait jamais eut le loisir de rencontrer avant cet instant. Elle décida alors, de se cacher derrière un petit mur afin d’attendre le bon moment pour voler ce qu’il lui fallait sans se faire repérer sinon elle serait contrainte de dire adieu à ce morceau de métal. Elle les observait attentivement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shingen
Civil
Civil
avatar

Masculin Nombre de messages : 20
Age : 29
Race : Humain
Emploi : Ingénieur/pilote d'essai
Date d'inscription : 30/07/2007


Age: 29
objets: un Gun, deux béquilles, un amour d'exoarmure, Taisha :3
niveau de vie:
25/50  (25/50)

MessageSujet: Re: [Taisha 1] Lève toi et marche...   Lun 13 Aoû - 13:57

Le cœur de Shingen battait à tout rompre tandis que les plus hautes personnalités du clan entrait dans le hangar. Il y avait Yaro en personne, un vieil homme asiatique d’apparence frêle, richement vêtu, une jeune femme discrète, aux cheveux noirs, aux habits de la même couleur semblant toujours à l’affût, et un colosse au crâne rasé et à l’expression sévère. Tomi, Shikkoku et Ikusa, trois des plus fidèles hommes de main de Yaro, supervisant respectivement la logistique et les finances du clan, l’espionnage et les activités illégales, et la sécurité ainsi que les attaques armées contre les autres clans. Avec eux, une tripotée de gardes du corps aux aguets, comme d’habitude…


Aujourd’hui, il allait devoir convaincre ces quatre personnalités du clan qu’ils avançage eu raison de lui faire confiance et de lui débloquer des fonds. Une tâche qui semblait ardue, tant ils semblaient ne pas se soucier de ce pour quoi ils étaient venu. Shikkoku semblait craindre une attaque en traître surgie d’on ne sait où, Tomi regardait avec dégoût l’attirail qui était entreposé là, se représentant sans doute la quantité d’argent qui avait été utilisée pour ce qui semblait pour lui être du gâchis, Ikusa regardait le tout distraitement, regrettant sûrement de n’être pas au Dojo à perfectionner ses techniques, tandis que Yaro regardait le tout d’un air imperturbable…


Shingen s’inclina brièvement mais suffisamment pour ne pas paraître irrespectueux, et entama la conversation.

-Merci d’être venu, messieurs… et madame.
-Trêves de bavardages inutiles, nous sommes venu stopper cette folie ! Le clan ne peut se permettre de supporter financièrement votre utopie, Sôkyoku ! (Tomi, visiblement ulcéré)
-Oui, allons droit au but, chaque instant passé ici augmente le risque d’une embuscade contre le seigneur Yaro. (Shikkoku)
-Bien, dois-je donc suspendre la démonstration ? (Shingen, dissimulant son mécontentement derrière un masque d’impassibilité feinte)
-Bien sûr que non, imbécile ! C’est la seule chose intéressante dans tout ce blabla ennuyeux ! (Ikusa)
-Alors, si vous voulez bien vous donner la peine de me suivre…


Shingen les mena jusqu’au « prototype » enfin, ce qui le constituait pour le moment, s’aidant de ses béquilles pour accélérer le pas. Il pris place sur l’estrade, et se plaça derrière l’ébauche d’AAS.


-Vous vous moquez de nous ! Vous avez monopolisé tant de moyens pour seulement deux malheureuses jambes d’armure ! (Tomi, s’étranglant presque)
-Nous étions d’accord pour que vous inspectiez mon travail tous les deux mois, je vous présente comme convenu mon travail. (Shingen, cassant)
-Certes, mais admettez néanmoins que vous n’avez pas fait grand-chose… (Yaro, bien plus diplomate)
-Pour palier à mon handicap, il a fallu bien plus de travail que d’habitude sur cette partie de l’armure. J’ai du procéder par tâtonnements, aussi est-ce normal de ne pas avoir pu aller plus vite. Maintenant que cette partie est finie, je vais pouvoir avancer bien plus rapidement sur le reste du projet, soyez-en assuré.
-Soit. Qu’en est-il donc de cette démonstration ?
-Elle arrive, elle arrive, n’ayez crainte !


Shingen avança pour installer ses jambes dans la partie avant de l’exo armure. Ceci fait, il actionna un bouton sur un petit pupitre de l’estrade, et la partie arrière de l’exo armure vint se refermer lentement. Une fois Shingen dans l’armure, il appuya sur un deuxième bouton, et serra les dents tandis que la connection s’établissait entre ce qui lui restait de jambe droite et l’exoarmure elle-même, permettant à la jambe bionique d’effectuer les mouvements commandés par le cerveau. Puis Shingen fit un pas,accompagné du ronronnement de dizaines de moteurs miniatures et du chuintement d’environ autant de vérins, puis un deuxième, puis descendit de l’estrade, ses jambes entourées de l’armature et des systèmes de mouvements paraissant ridiculement énormes par rapport au reste du corps. Il fit quelques pas assurés, se dirigea vers un endroit dégagé où il effectua quelques sprints biens sentis avant de revenir sur l’estrade et d’entreprendre de sortir de sa gangue de métal.


-Impressionnant ! J’espère sincèrement que le reste sera à la hauteur ! (Ikusa, admiratif)
-Un peu trop bruyant à mon goût…
-Je ne l’ai pas conçue pour être discrète à vrai dire, même si d’autres sont encore plus bruyantes.
-Qu’allez vous faire maintenant ?
-Je vais m’attaquer au reste de la structure, avant de passer à l’habillage par un nouvel alliage, aussi résistant qu’un blindage classique mais plus léger, permettant ainsi pour une même protection, de gagner en légèreté et donc en maniabilité ainsi qu’en vitesse. Puis je peaufinerais l’armement.
-Pourquoi simplement ne pas augmenter le blindage en gardant le même poids qu’une armure classique ?
-Le gain serait minime: les armes légères ne perceront déjà pas le blindage de l’AAS que je conçois, et les projectiles les plus lourd perceraient n’importe quel blindage. De plus, une meilleure vitesse permet d’éviter que l’on puisse atteindre les articulations de l’armure, dépourvues d’un blindage résistant. Augmenter la vitesse à blindage constant augmente l’espérance de vie du pilote, augmenter le blindage à vitesse constante n’agit pas sur la protection à mon sens donc. Le seul défaut est que cette armure sera plus difficile à piloter,compte tenu de la vitesse de pointe, de 30 à 50% plus élevée que la vitesse classique d’une armure de ce type.
-Merci pour ces informations


Sur ce, Yaro fit un signe aux trois autres qui se regroupèrent autour de lui. Aussitôt, un débat passionné s’engagea, mais Shingen préféra ne pas les écouter, chose aussi impolie qu’inutile, et jeta un coup d’oeil circulaire dans son atelier afin d’évacuer le stress. Son regard s’attarda sur ses machines, sur Taisha, sur les pièces de rechanges entassées là et sur les cheveux roses qu’on voyait dépasser d’un établi…


Cheveux roses ? gné


[HRP] A toi Lily Wink

_________________
Un seul être vous manque et tout est dépeuplé
Un seul hêtre vous manque et tout est des peupliers
Une seule jambe vous manque et tout est plus compliqué


Dernière édition par le Mar 14 Aoû - 23:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Makkura
Sédentaire
Sédentaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 123
Race : Clone
Emploi : Espionne - Hackeuse
Date d'inscription : 26/02/2007


Age: 3ans (en parait 19)
objets: Aiguilles empoisonée/shurikens/bijoux explosifs/collier
niveau de vie:
25/50  (25/50)

MessageSujet: Re: [Taisha 1] Lève toi et marche...   Mar 14 Aoû - 22:34

[Lily, tu m'excuseras de faire mon entrée avant que tu posts ^^]

Cette journée s'était annoncée bien étrange pour Makkura. Dès le lever du soleil, elle savait qu'elle ne se passerait pas comme toutes les autres... et elle avait bien eu raison.
Alors qu'en ces temps de pacte avec les Tribals - et même si celui-ci lui donnait l'impression d'être prêt à être rompu par le clan rebel - Makkura s'adonnait habituellement à une éternelle surveillance d'Asiantown, avec le peu d'entrain lié à la routine.
Oh bien sur, elle trouvait toujours une bonne raison de fouiner partout et pouvait mener sa propre enquête sur son origine tranquillement mais le fait que rien avance ne l'encourageait pas à penser que tout allait pour le mieux.
Elle s'inquiétait aussi de ne pas avoir retrouvé la trace d'Anchang après leur dernière entrevue, ainsi que de ce que préparait Selem. Après tout c'était là le plus récent combat de la clone... la garde de sa "majesté" Selem...
Il était bien mal en point quand elle avait eu affaire à lui, mais il remédierai surement à ça rapidement. Quelle idiote elle avait fait de le laisser s'échapper ! D'accord, d'accord, c'est elle qui avait dû s'échapper, le surnombre l'avait dépassée et l'incendie avait trop vite gagné du terrain. Mais elle aurait sa revanche, c'était certain.
C'est en se faisant toutes ces petites digressions mentales que la jeune fille avait suivi son rat jusqu'à l'Okami où elle semblait être attendue assez tôt.
Dès qu'elle eu franchi le seuil, et après salutations à Saab, Makkura se retrouva directement face à Shikkoku, sa... supérieure chargée de l'espionnage. D'ailleurs apparemment celle-ci ne semblait pas tellement enjouée... pour changer. Makkura n'avait pas de dent personnelle contre Shikkoku, mais elle la trouvait un peu... abusive parfois, si toutefois le terme pouvait convenir.
Sa mission du jour lui fut rapidement expliquée, ainsi qu'à une ribambelle d'autres hommes de main dont la tâche variait légèrement pour chacun. Makkura ne se posait pas trop de questions, elle suivait ses ordres sans s'occuper du rôle des autres et pour l'instant, tout ce qu'elle savait lui suffisait amplement : Elle devait suivre les membres les plus importants du clan avec leur escorte, vérifier et sécuriser le périmètre de la rencontre. D'ailleurs, Shikkoku ne prit pas la peine de lui expliquer en quoi consistait cette rencontre, elle lui en indiqua à peine le lieu, disant qu'elle n'aurait qu'à rester à bonne distance pour ne pas les perde.
Bien trop hautaine cette Shikkoku... Comme si Makkura ne savait pas faire son travail.
Peu de temps après, Yaro fit son apparition. Makkura le salua comme elle le faisait toujours, comme tous le faisaient toujours, et se tint prête à partir. Elle avait bien intégré les règles du clan asiatique et les appliquait à merveille. Le chaos de sa vie avait en quelque sorte trouvé un équilibre. Voilà pourquoi la clone avait toujours ce respect croissant pour son chef de clan. Pour ainsi dire, si elle avait refusé son offre de rejoindre les Onoris, elle serait morte mais ce n’était pas tout, à vrai dire là où la plupart des habitants de la mégapole perdaient espoir à mesure du temps, Makkura puisait dans son admiration pour la sagesse et le charisme de Yaro pour gagner en force et en expérience.[ça sera tout pour les compliments ^^].
Ils se mirent bientôt en route vers la périphérie. C’était donc par là-bas, dans l’un de ses batiments au bord de l’eau que Makkura avait nombre de fois cru totalement vide. Yaro et Shikkoku étaient finalement accompagnés par Tomi et Ikusa, deux hauts responsables que la clone ne cottoyait que très rarement à l’Okami. Le petit groupe avait beau être escorté par un nombre peut-être exagéré de garde du corps, Makkura ne les quittait presque jamais des yeux. Elle avait choisit le chemin des toits pendant qu’elle le pouvait encore. De là-haut, il ne lui était pas difficile de repérer les intrus ou toute embuscade que craignait mademoiselle la responsable de l’espionnage et des activités illégales. Heureusement pour l’instant, rien à l’horizon… il aurait fallu être vraiment bien informer pour pouvoir intercepter ce petit convoi.
Alors que les autres pénétrèrent dans un batiment de style asiatique éclairé de l’intérieur par des néons, Makkura eut l’ordre silencieux de Shikkoku d’inspecter les alentours… afin d’être sûre… bien sur. Elle s’exécuta pendant un temps conséquent, faisant le tour du bâtiment, du sol jusqu’au plafond. Elle plaça même discrètement quelques uns de ses joujous afin de servir d’alarme, juste au cas où. Shikkoku était peut-être parano, mais Makkura aimait être consciencieuse. Elle faisait son boulot mieux que quiconque, non ?
Lorsque son installation fut terminée, elle entra à son tour dans le bâtiment, en silence. Elle procéda de la même manière qu’à l’extérieur pour inspecter correctement chaque pièce. Elle entendait les voix de ses supérieurs s’élever dans la pièce voisine. Une démonstration ? C’était ça alors le but de la visite… Elle s’appuya dans l’encadrement de la porte sans bruit pour voir de quoi il s’agissait. De toute façon, tout le reste du secteur était sûr maintenant.
Une exo armure ? A vrai dire, Makkura ne s’y connaissait pas très bien dans tous ces trucs mécaniques. Mis à part l’espionnage et l’informatique, elle n’avait pas de connaissances très poussées dans les autres domaines. Cela dit, elle n’était pas assez idiote pour ne pas se rendre compte que le travail fourni pour cet espèce de prototype était impressionnant. Evidemment, il aurait fallu vraiment creuser pour se rendre compte qu’elle pensait une chose pareil. La jeune fille aux cheveux sombres arborait comme à son habitude un visage dénué d’émotions. Lorsque les explications du fabriquant furent données, les quatres « grands hommes » se réunirent pour débattrent. Donneraient-ils leur accords pour que le jeune homme qu’elle voyait non loin continue son travail ? Elle ne chercha pas vraiment à le savoir. Ça ne la regardait pas puisqu’elle n’était pas là pour ça. Au passage, elle fit tout de même un bref signe de tête en direction de Shikkoku pour lui indiquer qu’il n’y avait rien à signaler dans les environs. Puis elle avança un peu plus dans la pièce afin de l’inspecter elle aussi. Tous ces objets métalliques partout, elle n’aurait jamais pu s’en sortir là-dedans. Elle ignorait à quoi la moitié pouvaient bien servir. Il faudrait qu’elle se renseigne un de ces jours. En attendant, elle se permit de jeter un œil partout, à toucher quelques bouts de métal même. Elle regardait de temps à autre ce jeune homme qui portait un handicap flagrant et qui semblait être parfaitement dans son élément ici. Sa paisible visite se termina lorsqu’elle tomba nez à nez avec une jeune fille aux cheveux roses qui à sa connaissance n’avait rien à faire ici…


_________________
.: Catch Me If You Can :.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily
Arrivant
Arrivant
avatar

Nombre de messages : 13
Race : Ciborg
Emploi : Voleuse
Date d'inscription : 04/08/2007


Age: créé depuis 5 ans elle en paraît 22
objets: un livre
niveau de vie:
15/50  (15/50)

MessageSujet: Re: [Taisha 1] Lève toi et marche...   Mer 15 Aoû - 15:16

Lily, ainsi caché derrière un amas de gadgets mécaniques étaient aux premières loges. Tout ce qui était décrits, elle l’entendait. Elle se prenait au jeu, devenue une sorte d’espionne, elle écoutait attentivement le dialogue entre toutes ces personnes de son clan. Elle avait une très bonne mémoire due à sa race, après tout une cyborg est constituée de nombreuses puces électroniques enregistrant tout ce qui se trouve dans son environnement. Intelligente, elle n’eut pas besoins de faire un quelconque effort pour comprendre ce qui se déroulait dans ce hangar. Une armure, une armure si complète qu’elle permettait a cet homme de se déplacer à grande vitesse et de se protéger. Elle avait une idée derrière la tête.

*A combien pourrais je vendre cette petite merveille ? *

Mais cette pensée fut court-circuiter après réflexion. Etant entrée dans le clan des Onoris de forces, elle ne pouvait les quitter sans en payer le prix fort. Condamné à respecter leur code d’honneur, les voler serait prit pour une trahison et elle se condamnerait à la peine capitale sans autre forme de procès. Boudant légèrement, elle reprit ces esprits. Elle n’était pas venue ici pour cette machine mais bien pour le morceau de métal entreposé à quelques mètres d’elle.
Parfois, elle levait la tête juste assez pour les observer mais il n’était pas encore l’heure pour elle de se déplacer sans quoi elle se ferait repérer, on lui demanderait une explication sur sa présence ici et elle ne souhaitait pas avoir à se justifier. Cela ne serait qu’un malencontreux hasard. L’espionnage n’était pas fait pour elle, sa passion étant le vol, elle ne quitterait jamais ce métier auquel elle tenait tellement. Mais une chose lui sembla étrange, à présent, elle n’entendait plus un mot. Auraient t-ils finit leur conversation ? allaient ‘ils partir et lui laisser assez de temps pour récupérer l’œuvre qu’elle convoitait tellement ? Elle se risqua à relever les yeux mais là fut sa surprise. Le jeune homme prénommé Shingen venait de repérer sa présence. A la fixer ainsi, il ne fut pas le seul à s’apercevoir de la présence de la voleuse. Une autre personne, qu’elle n’avait jamais vu, aux longs cheveux couleurs ébènes et dont le visage fermé n’annonçait rien de bon se retrouva en face d’elle. Dans la tête de Lily, une multitude de questions se posaient, comment allait elle expliquer sa présence ? mais une chose était sur, faisant partie de leur clan, elle ne risquait pas sa vie mais … réussirait elle à avoir ce qu’elle était venue chercher ? Elle était bien trop maligne pour en parler. Elle se releva pour leur montrer qu’elle n’avait aucune crainte. Un sourire faux s’afficha sur son visage. Ces yeux perçant allèrent de Shingen à Makkura. Une lueur de défis traversa son regard, complotant en secret, elle se pensait plus intelligente que ces êtres humains qu’elle détestait tant.

« Aurais je couper une discussion importante ? »

Désinvolte, elle repoussa une mèche de ces cheveux en arrière. En coin, elle regardait les grands chefs décider du sort de l’ingénieur et de sa trouvaille. Cela pourrait lui être utile dans un avenir proche. Pourquoi faire ? peut être du chantage. Toute information avait son importance.

« Ton système de sécurité est à revoir »

Dit elle avec une once de moquerie Makkura, restant fière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Makkura
Sédentaire
Sédentaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 123
Race : Clone
Emploi : Espionne - Hackeuse
Date d'inscription : 26/02/2007


Age: 3ans (en parait 19)
objets: Aiguilles empoisonée/shurikens/bijoux explosifs/collier
niveau de vie:
25/50  (25/50)

MessageSujet: Re: [Taisha 1] Lève toi et marche...   Jeu 16 Aoû - 0:54

Makkura, à peine avait-elle repéré l'intrue, tenait déjà en main un de ces précieux jouet de combat. Elle ne quitta pas la fille des yeux, et ne bougea pas d'un milimètre. Elle n'attaquait jamais sans réfléchir. Elle n'eut donc ni mouvement, ni expression lisible sur le visage. La neutralité constante... toujours...
La demoiselle aux cheveux roses se releva, semblant vouloir prouver quelque chose de trop insignifiant pour la clone qui lança un regard à ses supérieurs tout en continuant à la surveiller du coin de l'oeil. Pour l'instant, ils n'avaient rien remarqué, trop occupés à débattre avec le seigneur Yaro. La méfiance exacerbée de Shikkoku s'était-être envolée ?
Bien, Makkura gèrerait donc ça seule pour le moment... enfin seule, non pas exactement. Il ne fallait pas oublier le jeune homme à la fameuse armure super évoluée ^^ qui se tenait un peu plus loin. Toujours en silence, Makkura analysa le visage de la jeune fille qui lui faisait face. Son insolence fut la première chose qui fit surface. Pour une Onori, ce n'était vraiment pas digne. Car l'espionne se renseignait régulièrement sur les arrivées dans le clan, surtout des arrivées étranges comme avait été la sienne. Et cette fille, elle appartenait bien à la grande "famille" asiatique de la ville basse. Elle ne connaissait pas les détails, mais les faits étaient là. Aussi rapidement qu'elle l'avait sortit, Makkura rangea son aiguille et posa une main sur sa hanche en répliquant d'un ton cassant


Tu n'es pas assez importante pour cela.

Ce qui n'était pas loin de la vérité. Derrière, Shikkoku tourna la tête vers eux mais voyant que Makkura ne semblait pas prête à l'attaque, elle se replongea au coeur de la discussion concernant le fabricant et son invention. Si une seconde avant elle l'avait vu arme en main, elle se serait précipitée surement, ils évitaient donc un combat pour rien.
La provocation qui suivit visait directement la clone et pourtant, toujours rien ne vint transformer l'expression de Makkura. Elle se contenta de hausser légèrement les épaules. Oh non, elle n'était pas responsable de son intrusion dans le bâtiment. Premièrement parce que si elle avait pénétré ici après eux, la clone l'aurait immédiatement détectée, et deuxièmement parce que la sécurité de cette pièce relevait de la présence d'esprit de sa supérieure... un esprit qui avait dû finir par s'embrumer suite à la paranoïa maladive. Qui sait, à cause de ce genre d'erreurs, Makkura finirait peut-être par prendre sa place, ce n'était pas si mauvais pour elle. Et puis Makkura savait qu'elle avait bien trop de valeur pour répondre à ces bassesses. Avait-elle pour habitude de briser son stoïcisme pour de telles broutilles ? Bien sur que non.
A la place, elle tourna la tête vers le jeune homme et s'adressa directement à lui, le fixant d'un regard perçant


Que fait-elle ici ?

Bien évidemment, Makkura s'attendait à la vérité. Si tel n'était pas le cas, ou si sa réponse ne lui convenait pas, il se pourrait qu'elle puisse faire pencher la balance auprès des grands chefs pour leur décision finale. Autant dire qu'il avait intérêt à parler franchement à la jolie brune car même si elle appreciait ses prouesses mécaniques, sa priorité était la sécurité du clan, et celle des quatres personnes repliées au fond de la pièce comme l'indiquait sa mission du jour...

_________________
.: Catch Me If You Can :.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shingen
Civil
Civil
avatar

Masculin Nombre de messages : 20
Age : 29
Race : Humain
Emploi : Ingénieur/pilote d'essai
Date d'inscription : 30/07/2007


Age: 29
objets: un Gun, deux béquilles, un amour d'exoarmure, Taisha :3
niveau de vie:
25/50  (25/50)

MessageSujet: Re: [Taisha 1] Lève toi et marche...   Jeu 16 Aoû - 18:51

*Ainsi donc nous avions une visiteuse... Une visiteuse pas génée du tout, culottée comme pas deux et effrontée comme un Tribal bourré...*


Le visage de Shingen était toujours aussi impassible, mais l'énervement commençait à poindre en lui... Comme si la visite des pontes ne suffisait pas, une intruse était entrée dans SON labo, avait certainement dérangé le désordre qui y regnait, désordre dans lequel il se dépatouillait très bien...


Il prit une grande inspiration, sortit une cigarette et commença à tirer dessus, pensif... C'était mauvais pour lui, une intruse, très mauvais... Ca n'allait sûrement pas plaire à Yaro et consorts. Quelle galère...


"Que fait-elle ici ?"


Ces simples paroles, prononcé d'un ton cassant par une espèce de cerbère de compétition assez mignonne mais aussi agréable qu'un tortureur levé du pied gauche avec une gueule de bois carabinée, le tirèrent de ses réflexions -ou plutôt l'entrainèrent vers d'autres réflexions.


*Ou je la couvre, ou je dis la vérité... Mais comment couvrir une inconnue assez fouineuse pour venir poser ses yeux sur mon bébé sans y avoir été invité ? Pffffff pourquoi elle m'est tombée dessus aujourd'hui, bordel ? marre *


Un regard assassin de Miss Congelo l'ammena toutefois à répondre, après quelques instants d'hésitation.


"J'sais pas ce qu'elle fout là, j'la connais pas, et cette question me trotte aussi dans la tête figure toi... A mon avis le mieux c'est de lui demander..."


Shingen jetta un oeil aux discutailleurs, ils ne semblaient pas se préoccuper de l'affaire et continuaient à papoter sans arrêt, haussant parfois le ton, et se tourna vers la fille aux cheveux couleur rouge cerise, attendant une explication, le regard sévère, la clope au bec et le flingue à portée de main...


[HRP] Suivante Wink

Désolée les filles (surtout Makku), j'ai pas pu m'enmpêcher de m'amuser à donner l'impression peu flatteuse de Shingen, vous en faites pas, si vous vous démerdez bien ça évolue en bien razz

Spéciale dédicace à Iblis ce post, surtout la fin... Iblis si tu me lis... On s'en fout il comprend pas Redy

Sans rancune vieux... Wink [/HRP)

_________________
Un seul être vous manque et tout est dépeuplé
Un seul hêtre vous manque et tout est des peupliers
Une seule jambe vous manque et tout est plus compliqué


Dernière édition par le Sam 25 Aoû - 0:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily
Arrivant
Arrivant
avatar

Nombre de messages : 13
Race : Ciborg
Emploi : Voleuse
Date d'inscription : 04/08/2007


Age: créé depuis 5 ans elle en paraît 22
objets: un livre
niveau de vie:
15/50  (15/50)

MessageSujet: Re: [Taisha 1] Lève toi et marche...   Jeu 16 Aoû - 20:22

Lily était tiraillée entre deux impressions, la première : la petite brune semblait peu coopérative, son visage figée par des questions auxquels elle n’aurait jamais de réponse. La seconde : l’homme au handicap sévère était en réalité un accros de la nicotine certainement la seule drogue qui lui permettait de garder son calme. Pourquoi pas ? Elle n’avait que faire de leur questions. Après tout, elle n’avait de compte à rendre à personne à part elle même. La voleuse attacha ces cheveux en chignon serré, laissant une mèche de cheveux longer son front atterrissant de l’autre côté de son visage ne perdant pas son sourire moqueur sur ces lèvres. D’un ton froid elle répondit aux paroles de Shingen et Makkura.

« Ce que je fais ici ? je pensais ne pas être assez importante pour ce genre de questions »

Un brin moqueuse, elle n’allait certainement pas leur révéler la raison de sa visite. Elle posa sa main droite au bas de son débardeur, tirant légèrement dessus pour se rendre plus présentable, sa main gauche ne répondant plus à ces désirs.

« Aurais je oublier mon carton d’invitation ? »

Par moment, elle jetait un coup d’œil à l’objet de sa convoitise restant discrète. Elle observait également les différentes issues qui lui étaient possible d’atteindre. Sa rapidité lui donnant un certain avantage, il ne lui faudrait qu’une seule minute pour partir loin d’ici. Elle n’avait pas fait tout ce chemin pour partir les mains vide. Elle resta donc immobile devant ces individus qui ne semblaient pas ravie de sa présence. La cyborg restait en alerte, elle avait repérer l’arme qu’ils portaient.

« Relax, si vous me tirez dessus, ça serait un affront aux règles du clan »

Elle gardait son petit air fière après tout elle n’avait pas de craintes à avoir à propos de leur geste car Yaro était présent, et les règles étaient ce qu’elles étaient. Les autres semblaient toujours discuter du sort de la trouvaille de Shingen et ça l’embêtait au plus haut point. Si seulement ils avaient terminés leur réunion, les autres auraient quelques secondes d’inattention et elle pourrait partir emportant son bien avec elle. Son but premier étant de gagner du temps jusqu’à ce que cette situation arrive.

« Vous devriez penser au Yoga »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Makkura
Sédentaire
Sédentaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 123
Race : Clone
Emploi : Espionne - Hackeuse
Date d'inscription : 26/02/2007


Age: 3ans (en parait 19)
objets: Aiguilles empoisonée/shurikens/bijoux explosifs/collier
niveau de vie:
25/50  (25/50)

MessageSujet: Re: [Taisha 1] Lève toi et marche...   Dim 19 Aoû - 1:37

[Jt'en prie Shingen, fais toi plaisir^^]

Soupir silencieux. Makkura n'avait pas énormément de réserves de patience et la réponse à la question qu'elle avait posé se faisait attendre. Mais cela dit, lorsque le jeune homme réussit enfin à la pondre, elle semblait tout ce qu'il y avait de plus honnête. C'était déjà ça, bien que ça ne l'avançait pas beaucoup.
Ne s'attardant pas, Makkura se retourna vers la jeune demoiselle. Celle-ci jouait d'une fierté avec, toujours, ce petit ton moqueur qui semblait chercher une cible qu’elle ne trouvait pas. Même si Makkura ne laissait pas transparaitre sa pensée de l'instant, elle se demandait si elle n'avait pas sous les yeux le premier concentré de stupidité du clan Onori. Mademoiselle Malabar mélangeait un peu tout et n'avait pas l'air en mesure d'être concise. Quelle perte de temps !
Un carton d'invitation oublié ? En effet c'était bien ça... et ça l'amusait en plus -__-‘. Pour toute réponse, la clone hocha la tête et continua ses observations sur la jeune fille. Il ne fallait pas être bien maline pour comprendre ce qu'elle essayait de faire. Mais elle semblait ne pas être au courant que Makku était experte en espionnage et donc habituée à collecter des données à partir de presque rien. Les coups d'oeil furtifs, l'immobilité de certaines parties du corps, tout ceci ne lui échapperait plus bien longtemps. Ce n'était qu'une question de minutes... ou même de seconde avant qu'elle n'enregistre ce qu'il lui manquait.


« Relax, si vous me tirez dessus, ça serait un affront aux règles du clan »

Vrai. Ou presque. De toute façon Makkura avait ses joujoux à porté de main, mais pas en position d’une menace quelconque. Elle en déduit que c’était le joyeux fabricant de jouets technologiques qui avait dégainé. Elle ne chercha même pas à vérifier, la clone ne craignait pas grand chose en même temps. Tenter de blesser ou de tuer Makkura aurait été suicidaire dans une telle situation… et puis c’était plutôt utopique. En tout cas elle imaginait assez bien le désarrois qu’il pouvait ressentir… Une intrusion de la sorte le jour de l’inspection des seigneurs… elle n’aurait pas aimé être à sa place. Elle finit tout de même par lâcher, l’air de rien, à l’adresse de la nouvelle Onori.

Ça ne marche pas que dans un sens. Ta présence douteuse ainsi que le ton que tu prends par défis envers les membres de notre fameux clan en est un lui aussi… Continue et ce que tu appelles « affront » de notre part se transformera plutôt en « punition d’un traître », ce qui serait tout à fait justifié.

Et oui, elle savait enchainer plus que quelques mots. Certes c’était plutôt rare mais quand c’était nécessaire… Nouveau regard à peine décelable vers la sortie. L’espionne eut un rictus aux coins des lèvres mais lorsque sa voix s’éleva à nouveau, ignorant brillamment la dernière réplique de l’intrue, elle n’avait pas perdu en neutralité.

Tu ne sortiras pas d’ici avant de t’être expliquée.

Non seulement en raison des pièges qu’elle avait posé partout autour du bâtiment, mais aussi parce que les meilleurs Onoris, bien qu’occupés pour l’instant, ne se trouvaient qu’à quelques mètres de là. Ceci réduisait les chances de la fille aux cheveux roses…
Et puis qu’est-ce qu’elle croyait ? Makkura n’avait aucune appréhension à attaquer. Si elle ne le faisait pas dès maintenant, c’était simplement parce qu’elle n’était pas du genre à se jeter dans un combat avant d’essayer d’y voir plus clair, ce n’était pas une grosse brute. Au fond, elle était peut-être bien diplomate la petite Makku… ou alors elle détestait juste se battre pour des broutilles ou pour les gamineries d’une nouvelle. Enfin, il ne fallait pas pousser les choses trop loin non plus, après tout si elle était là, c’était que Yaro, à travers Shikkoku au moins, avait confiance en son jugement. Ses supérieurs savaient bien que si elle attaquait, ce n’était pas pour rien.
La clone resta attentive. Dans le pire des cas, elle trouverait bien elle-même la raison de la présence de cette jeune fille ici...


[Gomen, je suis pas au meilleur de ma forme en ce moment -_-"]

_________________
.: Catch Me If You Can :.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shingen
Civil
Civil
avatar

Masculin Nombre de messages : 20
Age : 29
Race : Humain
Emploi : Ingénieur/pilote d'essai
Date d'inscription : 30/07/2007


Age: 29
objets: un Gun, deux béquilles, un amour d'exoarmure, Taisha :3
niveau de vie:
25/50  (25/50)

MessageSujet: Re: [Taisha 1] Lève toi et marche...   Sam 25 Aoû - 20:04

*Le Yoga ? Pour qui elle se prend, à la fin ?*


L'esprit de Shingen était partagé: partagé entre fureur et horreur, entre envie de meutre et tentation de lui coller une baffe dont elle se souviendrait pour lui apprendre la politesse et le respect. Même sa jambe droite le démangeait, comme si le pied qu'il n'avait plus rêvait de botter le train de la peste horripilante qui le défiait, lui, sur son terrain.


S'arrachant à ces douces pensées de violence gratuite et exutoire, Shingen se tritura les méninges en tirant sur sa cigarette. Cette peste n'était pas venue pour prendre le thé, elle voulait quelque chose de précis, c'était certain...


*Liquider le conseil ? Nan, peu probable, d'autres lieux conviendraient mieux, et de plus cette visite était connue d'une poignée de pointures Onoris...

Une ex ? Nan, elle me dit rien, j'm'en souviendrait, j'ai peut-être plus qu'une jambe mais ma mémoire est restée intacte...

Si elle ne vient ni pour mes beaux yeux ni pour ces du conseil, elle est là pour Taisha, en elle même ou en pièces détachées...

Merde !*



Il fallait maintenant lui arracher le but de sa visite, et avant qu'elle file à la Dantcla, encore !


Shingen lâcha à voix basse une bordée d'injures à faire pâlir un Docker à la limite du coma éthylique, et pourtant Dieu sait à quel point les Dockers ont le langage fleuri, et d'autant plus quand ils on un gramme de sang par litre d'alcool.


Un regard vers le conseil lui apprit qu'ils n'avaient ni fini de statuer, ni pris en compte la menace potentielle. Toujours ça de gagné...


Autre point réjouissant, Miss ère glaciaire semblait avoir au moins autant de soupçons que lui, et serait nettement plus difficile à semer que lui en cas de course poursuite.


Elle avait beau essayer de l'assommer en déblatérant des tissus d'âneries ennuyeuses comme un discours d'investiture de chef de cgouvernement, elle ne s'en tirerait pas sans explications.


Pourquoi même s'en tirerait elle d'ailleurs ?


[HRP] Pardon Lily mais bon, mon perso aime pas le tien, et ça se sent, s'il faut éditer je le ferais... Pardon pour le coup de l'ex aussi razz A toi de jouer Wink [HRP]

_________________
Un seul être vous manque et tout est dépeuplé
Un seul hêtre vous manque et tout est des peupliers
Une seule jambe vous manque et tout est plus compliqué
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily
Arrivant
Arrivant
avatar

Nombre de messages : 13
Race : Ciborg
Emploi : Voleuse
Date d'inscription : 04/08/2007


Age: créé depuis 5 ans elle en paraît 22
objets: un livre
niveau de vie:
15/50  (15/50)

MessageSujet: Re: [Taisha 1] Lève toi et marche...   Sam 25 Aoû - 23:57

Rien n’allait comme elle l’avait prévue. Tous ces plans qu’elle avait concocté en une matinée venaient d’être anéantis par deux individus étranges. Même si aucun traits de son visage ne l’exprimés, elle enrageait d’être coincée dans ce bâtiment à côté de la pièce qui lui manquait pour reprendre une vie « normal » sans aucun moyens de l’approcher discrètement. Il y avait trop de monde autour d’elle. Trois personnes s’étant lancé dans une discutions intelligente : « on accepte ou on n’accepte pas ». Et dire que cela faisait plus de vingt minutes que la réponse à cette question restée en suspend. Quant aux deux autres individus, ils semblaient prendre un malin plaisir à rester planté devant elle, sans bougé, la fixant… cela devait être à cause de ces cheveux roses. Elle était née avec, elle n’y pouvait rien. Enfin, elle se plaisait à le croire.

L’heure tournait, chaque seconde retentissait dans sa tête comme un minuteur qui comptabilisé les dernières minutes de tranquillités auxquels elle avait le droit. Mais elle devait le reconnaître, Makkura avait raison sur une chose, elle ne pourra partir sans leur consentement. Consentement qu’elle n’aura que si elle se montre franche envers eux. Si elle les défiait se serrait signer son arrêt de mort et le contentement du clone. Un petit « clic » dans son bras gauche accéléra ces pensées. Elle avait surtout peur qu’un court circuit plus important produise une coupure générale et là, elle n’aurait plus aucun moyen de bouger.

« Je dois partir »

Elle jeta un coup d’œil à la pièce qu’elle devait abandonner. Peut être trouverait elle un autre entrepôt non surveillé, abandonné. La qualité ne serait pas la même mais au moins, elle ne risquerait pas sa vie. C’était la loin de la jungle, la survie.

* Suivre leur pseudo code quel calvaire. Je me demande qui est l’imbécile qui a pu écrire ces règles stupides*

Après tout elle n’était pas entrée dans le clan de gaité de cœur. Leur rendre service était une torture mais elle n’avait pas vraiment le choix. Son seul réconfort fut que ces individus n’aient rien comprit de sa présence dans l’entrepôt. Un malheureux hasard qui l’a conduit dans un trou de souris piégé. Il lui fallait maintenant en sortir sans son petit bijoux. Alors qu’elle allait tourner les talons sans même leur dire au revoir, elle se hasarda à poser une question.

« Sauriez vous où je peux trouver un entrepôt dans les clans adverses ? »

Sans donner une seule explications supplémentaire, l’expression sur son visage devint sombre et surtout plus vrai. Ces bras sur le côté, inerte tous les deux, et le regard fixe, elle espérait une réponse de leur part. Après tout, elle rendrait service à Shingen si elle détruisait les installations et inventions des autres clans. Elle servirait également les intérêt de Makkura en partant discrètement de l’entrepôt car au final, il existait une faille dans son système anti-intrusion. Une fois la confiance envolée, elle était difficile à récupérer.

[Ne t'inquiète pas Wink elle est ennervante et ça marche razz ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shingen
Civil
Civil
avatar

Masculin Nombre de messages : 20
Age : 29
Race : Humain
Emploi : Ingénieur/pilote d'essai
Date d'inscription : 30/07/2007


Age: 29
objets: un Gun, deux béquilles, un amour d'exoarmure, Taisha :3
niveau de vie:
25/50  (25/50)

MessageSujet: Re: [Taisha 1] Lève toi et marche...   Mer 29 Aoû - 12:29

Shingen détailla une nouvelle fois la jeune femme des pieds à la tête, malgré le soupir de Miss frisson qui pensait qu'il se rinçait simplement l'oeuil... La vue était certe sympathique, mais Shingen aait une impression dérangeante, comme si quelque chose n'allait pas chez Miss Malabar. Au bout d'un moment, il se rendit compte de ce qui l'avait interpellé: l'un de ses bras avait été totalement inerte depuis le début de la confrontation. Les deux hémisphères cérébraux de Shingen cogitèrent à toute allure....


*Elle a parlé d'un entrepôt ? Serait-elle une cyborg en quête d'une pièce pour se faire réparer ? Possible, autant demander directement*

"Montre moi ton bras"


"Hein ?"

Shingen fut sur la malheureuse victime en moins de temps qu'il fallait à Makkura pour lui faire signaler qu'il devait être devenu complètement timbré, et ausculta le bras de Miss Chewing Gum sans que cette dernière ne dise quoi que ce soit. Cet examen rapide confirma ses soupçons, mais un rapide coup d'oeil l'informa que le débat était terminé.


"Empêche là de se tirer de là, de force si nécessaire." (à Makkura)


Le ton s'était voulu autoritaire, mais pas trop, juste assez pour qu'elle le fasse sans rouspéter, et ce sans vexer Miss hiver frisquet.


Il se dirigea ensuite tant bien que mal vers le conseil, se tint droit afin d'endurer le choc qui ne manquerai pas de s'ensuivre...


[HRP] Et oui, je garde le suspens :P [/HRP]

_________________
Un seul être vous manque et tout est dépeuplé
Un seul hêtre vous manque et tout est des peupliers
Une seule jambe vous manque et tout est plus compliqué
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Makkura
Sédentaire
Sédentaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 123
Race : Clone
Emploi : Espionne - Hackeuse
Date d'inscription : 26/02/2007


Age: 3ans (en parait 19)
objets: Aiguilles empoisonée/shurikens/bijoux explosifs/collier
niveau de vie:
25/50  (25/50)

MessageSujet: Re: [Taisha 1] Lève toi et marche...   Jeu 30 Aoû - 1:04

Elle devait partir ? Ah la bonne blague ! Il était plutôt hors de question que cette demoiselle circule ici, à un moment pareil, comme bon lui semblait. Makkura attendait des explications et elle comptait bien les avoir... même si pour cela, elle devrait faire la moitié du travail toute seule. Bien sur, elle détestait se répéter, elle ne le ferait donc pas, et tant pis si cette fille était du genre à comprendre rapidement lorsqu'on lui explique longtemps.
Dans son dos, le mécano restait désormais muet, dommage, elle aurait bien aimé le cerner lui aussi... tant qu'à faire. Mais surtout plus loin, des murmures s'élevaient encore, parfois à peine perceptible, parfois clairement audible. Elle se demandait qui était pour et qui était contre et avec quels arguments, pour que Yaro mette autant de temps à trancher pour prendre la décision finale. Surement que ça ne tarderait pas. Ceci n'était qu'une infime partie des affaires des Onoris... et encore, elle était loin du compte.
Continuant d'observer - encore et toujours - à la recherche de sa réponse tant espérée, le declic se fit enfin en passant la moindre partie du corps de la jeune intrue sous son radar oculaire. Son bras... elle ne l'avait pas bougé, à aucun moment, depuis qu'elle l'avait repérée.
Makkura pencha la tête sur le côté - saleté de tic - en commençant à sourire mais avant qu'elle n'ai pu faire quoique ce soit, l'homme de la situation - ou quelque chose de ce gout-là - se déracina et choppa le bras de la fille. Il avait comprit lui aussi et vu comme il semblait soudainement intéressé, Makku se demanda si la demoiselle en question n'était pas une cyborg. Bah après tout, il avait l'air de ne côtoyer que des bouts de métal celui-là. Elle fit de son mieux pour rester impassible... mais à ce moment-là, elle failli montrer - et pas qu'à moitié - son mécontentement. A la place, elle soupira bruyament et suivit le regard du jeune homme. Yaro et les membres importants faisaient silence et semblaient attendre. Makkura s'inclina légèrement en avant devant l'air sévère de Shikkoku. Non non, il n'y avait rien d'alarmant. Une fois l'attention de sa supérieure porté sur autre chose, elle souffla au mecano


Fais ton travail et surtout... laisse moi faire le mien.

Sur qu'elle n'avait pas besoin de ses recommandations. Mais ce n'était pas là le venin de la clone transformé en paroles. C'était juste, pour que les choses soient claires. Au moins ils étaient d'accord pour que la fille ne bouge pas de là. Elle l'observa ensuite se rapprocher du jugement tout en se mettant à la hauteur de la potentielle cyborg et lui dit, sans prendre la peine de la regarder.

Tu n'as pas intérêt à te faire remarquer...

Un conseil ? Pas vraiment, mais pas une menace non plus. C'était tout simplement un fait. Mieux valait se tenir tranquille en présence des seigneurs. De toute façon, Makkura ne laisserait pas le temps à Yaro d'arriver jusque là s'il y avait le moindre problème. Elle se tenait prête... pour une quelconque trahison.

_________________
.: Catch Me If You Can :.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily
Arrivant
Arrivant
avatar

Nombre de messages : 13
Race : Ciborg
Emploi : Voleuse
Date d'inscription : 04/08/2007


Age: créé depuis 5 ans elle en paraît 22
objets: un livre
niveau de vie:
15/50  (15/50)

MessageSujet: Re: [Taisha 1] Lève toi et marche...   Jeu 30 Aoû - 17:59

Lily resta un moment bouche bée devant la scène qui se déroulait. Quels signes l’avaient trahis ? un geste de travers ? une mauvaise posture ? que diable quel avait bien pu être son erreur ? Même si elle n’en connaîtrait jamais la réponse, les faits étaient là. Elle avait été découverte. Si ça n’avait été le cas que pour un seul des deux ça aurait pu passer seulement cet ingénieur un peu trop curieux lui avait « voler » son bras pour l’ausculter sans qu’elle n’ait le temps de protester ni même la force de l’en empêcher. Le sourire mauvais qui s’était à présent affiché sur le visage de Makkura ne présageait rien de bon. Elle était prise au piège. Pas moyens pour elle, de s’échapper et de partir très loin. Elle n’avait pas non plus l’envie d’entreprendre une course poursuite avec ces supérieurs sans quoi, elle y perdrait la vie assurément. Ces yeux se baissèrent et son visage se ferma à toute émotion. Elle ne souhaitait pas ajouter de sarcasmes. Elle n’avait qu’une seule chose en tête, leur faire payer un jour ce qu’elle devait endurer dans la minute. Elle en profiterait également pour comploter contre ces « chefs » et se libérer de leur emprise.

L’heure tournait, bientôt le résultats du vote des grands chefs du clan sera déclarer. Là était peut être son passeport pour la sortie, seule et libre. Elle se méfiait de miss je sais tout, qui avait un peu trop d’assurance. Aprtès tout ce n’était qu’une humaine et même si elle était un clone, qu’importe, le résultat était le même : ils étaient pour elle une menace, une espèce inférieure qu’elle devait éradiquer. Enfin dans son monde utopique qui ne verra jamais le jour.

Elle souffla un instant pour montrer qu’elle n’était pas ravie de la tournure de la situation. Mais dans son esprit, un plan se façonnait, les pièces d’un puzzle complexes s’assemblaient pour donner une ligne directrice, une histoire, un lien qui lui permettrait de regagner la sortie et peut être de repartir avec ce qu’elle était venue chercher.


« Brunette t’inquiète pas, je ne vais pas me sauver »

Un petit sourire malsain s’afficha sur son visage. Elle avait même trouver un plan pour contrarier sa nouvelle « amie » et duper celui qui l’avait si chaleureusement accueillit dans sa demeure. Bientôt elle commencerait son œuvre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shingen
Civil
Civil
avatar

Masculin Nombre de messages : 20
Age : 29
Race : Humain
Emploi : Ingénieur/pilote d'essai
Date d'inscription : 30/07/2007


Age: 29
objets: un Gun, deux béquilles, un amour d'exoarmure, Taisha :3
niveau de vie:
25/50  (25/50)

MessageSujet: Re: [Taisha 1] Lève toi et marche...   Ven 31 Aoû - 0:26

Un bref coup d'oeuil aux deux splendides créatures révèla à Shingen qu'elles étaient aussi furieuses l'une que l'autre, mais Shingen n'en avait cure.

Le conseil s'était mis en place devant Shingen, Yaro au centre, juste en face de lui, Le gros bourrin à sa droite, le petit radin à sa gauche et la parano derrière lui. Le gros bourrin était souriant, le petit radin tirait une tête à faire cailler du lait frais, la parano de service jettait des regards inquisiteurs aux alentours, comme d'habitude, et Yaro était aussi calme et flegmatique que d'habitude.

"Le conseil a tranché, et a décidé de continuer à vous donner une chance. Vous pouvez donc rester dans ce local jusqu'à nouvel ordre, et nous envoyer les factures pour que nous couvrions vos frais." (Yaro)

"Bien Messeigneurs"

Shingen s'inclina suffisamment pour ne pas paraître irrespectueux, mais prit garde à ne pas sembler trop flagorneur, aussi ne s'inclina-t-il pas trop non plus. Yaro fit un geste, et la totalité du groupe s'en alla, sans un geste ni un mot de plus.

Soulagé, Shingen alla vers les deux excités qui se regardaient comme si elles voulaient se bouffer le nez. Il se tourna vers la jolie brune.

"Je contrôle la situation, si tu veux t'en aller tu peux, même si un coup de main me serait peut-être utile."

puis il se tourna vers la chipie mal en point, la prix par le bras et la dirigea vers ce qui allait servir de bloc opératoire.

"Je vais te réparer gratuitement, en échanges de quelques services... Je te laisse le choix, c'est ça ou la casse"

Même sans sa menace, la jeune cyborg avait tout intérêt à accepter, elle serait de toute façon gagnante dans l'histoire, puisqu'il ne comptait pas lui demander la lune...

_________________
Un seul être vous manque et tout est dépeuplé
Un seul hêtre vous manque et tout est des peupliers
Une seule jambe vous manque et tout est plus compliqué
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Makkura
Sédentaire
Sédentaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 123
Race : Clone
Emploi : Espionne - Hackeuse
Date d'inscription : 26/02/2007


Age: 3ans (en parait 19)
objets: Aiguilles empoisonée/shurikens/bijoux explosifs/collier
niveau de vie:
25/50  (25/50)

MessageSujet: Re: [Taisha 1] Lève toi et marche...   Dim 2 Sep - 13:08

[Hum par contre je vais faire des modifs légères par rapport à ton post Shinchou]

Brunette t’inquiète pas, je ne vais pas me sauver

Un leger sourire en coin étira le bord des lèvres de Makkura alors qu'elle ne la regardait même pas et qu'elle ne comptait pas le faire. Cette affirmative ne lui servait à rien, puisqu'elle le savait déjà.
Elle portait son attention sur le conseil des quatre, en apparence tout du moins. Ils allaient trancher auprès du fabricant et elle était curieuse de connaitre la décision prise, bien qu'elle ne la touche surement pas, ni de près, ni même de loin.
Silencieuse comme souvent, elle attendit patiemment pour finalement voir que l'accord avait été donné. Alors que le jeune homme revenait vers eux, Yaro et ses acolytes se dirigeaient vers la sortie. Ils attendirent tout de même, Shikkoku la fixant d'un oeil sévère.
Le mécano déclara qu'il maitrisait la situation et qu'elle pouvait s'en aller si elle le souhaitait. Il ajouta quand même qu'elle pouvait peut-être l'aider en restant... mais le choix lui appartenait n'est-ce pas. De toute façon, elle ne pouvait pas faire son choix comme ça, il fallait qu'elle aille faire un rapport à ses supérieurs, ce qu'elle entreprit donc de faire en s'éloignant de ces deux énergumènes sans un mot.
Arrivée en une fraction de seconde auprès de Yaro et des autres, elle commença par s'incliner respectueusement puis expliqua la situation, ce qui tombait assez bien car ils attendaient justement cette explication. S'en suivit une petite discussion hors de la portée des oreilles curieuses. Le rapport de Makkura entre autre, puis quelques questions et précisions de la part de Yaro, semblant faire bouillir de colère la grande prêtresse de l'espionnage. La clone se tourna vers elle et lui détailla le dispositif qu'elle avait mis en place autour du bâtiment, en tout discrétion également. Les secrets de l'art de Makkura étaient bien gardés.
Après des remerciements et une nouvelle révérence envers ses pairs, l'espionne les regarda brièvement sortir et disparaitre avant de se détourner, une nouvelle mission s'annonçait pour elle mais cette fois, elle en connaissait plus de détails.
Elle rejoint à pas feutrés Mademoiselle Sarcasmes et Monsieur Bouts de Métal. Celui-ci avait réellement l'intention de la "réparer" ? Il fallait croire que oui, elle ne savait pas ce qu'ils s'étaient dit entre temps. Elle s'arrêta près d'eux en regardant les étalages de morceaux de ferraille qui trainaient partout tout en annonçant d'un ton indifférent.


J'ai ordre de rester pour le moment...

_________________
.: Catch Me If You Can :.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily
Arrivant
Arrivant
avatar

Nombre de messages : 13
Race : Ciborg
Emploi : Voleuse
Date d'inscription : 04/08/2007


Age: créé depuis 5 ans elle en paraît 22
objets: un livre
niveau de vie:
15/50  (15/50)

MessageSujet: Re: [Taisha 1] Lève toi et marche...   Dim 2 Sep - 18:16

Trop de monde se trouvait dans la même pièce qu’elle. Makkura étant partie près des chefs du clan, elle avait un peu d’air libre. Malheureusement pour elle, Shingen était toujours en trains de tenir son bras. Pire, il lui proposait une solution pour qu’il la répare gratuitement en échange de quelques services. Comme si elle n’avait pas assez de problèmes à régler et d’ordres à recevoir de leur part. Elle n’avait pas grand choix, car Makkura n’allait pas la laisser partir.

Au final elle n’avait pas le choix. Autant qu’une de ces propositions lui apporte quelque chose de positif. Alors soufflant sur sa mèche rebelle qui était tombé le long de son visage, marquant une exaspération à son summum, elle hocha la tête.

« Ok ok j’accepte »

*de toute manière on ne peut pas dire que j’ai le choix*

La question qu’elle se posait c’est qu’est ce que Shingen allait lui demander de faire en échange. Tout ceci devenait bien trop compliqué à son goût. Tout ce qu’elle savait c’est que son métier était en suspend pour le moment. A moins qu’elle ne veille s’amuser à voler ce qu’elle trouvera sur son chemin une fois son bras réparer. De toute manière ils mettraient un certains temps avant de se rendre compte des disparitions qu’elle aurait occasionné. Voleuse experte elle n’en aurait aucun mal. Mais elle n’était pas encore arrivé à ce stade. Son bras était toujours immobile.

« J’espère que tu t’y connais »

Elle ne voulait pas lui donner son « mode d’emploi » n’ayant aucune confiance en lui. Et puis une mauvaise nouvelle venait de lui être annoncée, Makkura était chargée de rester ici loin des chefs du clan pour les surveiller ? ou le surveiller ? après tout, c’était pour lui que tout le cortège était venu.

« tant que tu traîne pas dans mes pattes ca se passera bien »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shingen
Civil
Civil
avatar

Masculin Nombre de messages : 20
Age : 29
Race : Humain
Emploi : Ingénieur/pilote d'essai
Date d'inscription : 30/07/2007


Age: 29
objets: un Gun, deux béquilles, un amour d'exoarmure, Taisha :3
niveau de vie:
25/50  (25/50)

MessageSujet: Re: [Taisha 1] Lève toi et marche...   Lun 3 Sep - 14:11

"M'y connaître ? Moi ? J'faisais déja ça quand ta jolie tête de petite enquiquineuse n'était pas sur tes petites épaules de chipie égoïste, et que t'étais encore éparpillée dans les entrepôts de la boite qui t'a crée ! Alors tais toi et couche toi sur cette foutue table avant que je m'énerve pour de bon !"

Shingen farfouilla dans son hangar pendant que Lily était surveillée par Makkura, et ramassait des outils trainant n'importe où, mais ne semblait pas chercher, il semblait même qu'il savait où chaque ustensile était dissimulé, sous quel amas de tôle fouiller. Quand il revint, il avait récupéré toute une série de clefs anglaises, des tournevis plats et cruciformes de tous diamètres, une perceuse/visseuse, des pinces plates et coupantes, des cables, des vis, et quelques pièces qui conviendraient sûrement, le tout accompagné d'une série d'outils ressemblant à des instruments de torture. Il les posa près de Lily et lui dit d'une voix calme:

"Pour le petit service, j'te laisse le choix, ou tu me fais mes courses ou tu voles chez les militaires et les Dantclas le matériel qui me manque ponctuellement et impossible à avoir à prix raisonnable au marché noir...

Tu préfères quelle option ?"


Laissant la cyborg réfléchir, il se tourna vers l'espionne et lui chuchota :

"Il va falloir la maintenir en place, parce qu'elle risque de bouger en raison des manipulations sur son circuit d'alimentation et que ça pourrait tout faire foirer. En plus ça aurait l'avantage de l'empêcher de filer à la Dantcla. Je te laisse le choix de la méthode, mais c'est toi qui devra t'en occuper, j'aurais besoin de toute ma tête et de mes deux bras."

Il n'avait pas laché un mot de plus, rien sur ses "ordres" qu'elle aurait reçu. Il ne faisait rien de mal, alors pourquoi s'en inquiéter ? Et puis la chapardeuse pourrait être plus utile au clan en bon état qu'à moitié inerte...


[HRP] Hophophop, la suite samedi :P [/HRP]

_________________
Un seul être vous manque et tout est dépeuplé
Un seul hêtre vous manque et tout est des peupliers
Une seule jambe vous manque et tout est plus compliqué
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Makkura
Sédentaire
Sédentaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 123
Race : Clone
Emploi : Espionne - Hackeuse
Date d'inscription : 26/02/2007


Age: 3ans (en parait 19)
objets: Aiguilles empoisonée/shurikens/bijoux explosifs/collier
niveau de vie:
25/50  (25/50)

MessageSujet: Re: [Taisha 1] Lève toi et marche...   Mar 25 Sep - 0:19

[Rhaaaa je suis vraiment désolée de vous avoir bloqués. j'aurais vraiment voulu faire autrement mais bon T__T]

Ignorer. C'était ce qu'il y avait de mieux à faire. Et puis Makkura le faisait très très bien. Elle passait outre les petites remarques idiotes du tas de féraille écervelé. Si elle commençait à se crisper pour ses pics dérisoires, elle n'avait pas fini. Alors elle n'eut plus aucune réaction, comme si elle ne l'entendait pas. Qu'elle gaspille sa salive autant qu'elle le voulait, ça ne lui faisait ni chaud ni froid. En revanche, elle était amusée à l'écoute du mécano. Si si, elle aurait même pu en rire... Si Makkura n'avait pas été Makkura.
Pendant un temps, on entendit plus que des bruits métalliques ça et là alors que monsieur cherchait de quoi réparer "l'autre". Si ça n'avait tenu qu'à la clone, elle aurait préféré la laissé pourir mais bon, si il le souhaitait. Les grands patrons l'a laissait gérer ça et comme elle n'avait pas la moindre envie de perdre du temps à s'opposer au bon vouloir du magicien des métaux.
Le marché qu'il proposa à la demoiselle avait l'air honnête. Enfin honnête, c'était très relatif dans la mégapole. Et puis dès qu'il était question de piquer un truc aux Danctlas, Makkura approuvait completement. Tout ce qui était mauvais pour eux était bon pour les Onoris non ? En tout cas, c'était bon pour elle, sans aucun doute.
Dans un chuchotement, l'espionne ne vit chargée d'immobiliser la cyborg. Bien, elle n'avait pas trop le choix aparemment. Elle sortit un kunaî de sa poche.
Evidemment il ne pouvait pas la désactiver ou elle ne savait quoi. Il fallait la tenir en plus. Et bah... heureusement qu'elle était restée là. Une vraie aubaine^^ Elle hocha la tête légèrement.


Par contre si faut en venir aux grands moyens, j'hésiterai pas... on est d'accord ?

Hum oui, elle n'allait pas trop trop s'embêter non plus. S'il fallait agraver son disfonctionnement, tant pis.

[Et en plus je dois faire court, pardon pardon > <]

_________________
.: Catch Me If You Can :.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Taisha 1] Lève toi et marche...   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Taisha 1] Lève toi et marche...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Questions sur l'integration d'Haiti au marche de la CARICOM
» Haiti en marche - Haitiens, partout fuir la misere!
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan
» Haiti en Marche: Haiti et neo-liberalisme
» Haiti en Marche - Présidentielles 2010: sont-ce les premières escarmouches?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
l'alliance des cités obscures :: La ville basse :: Asiantown-
Sauter vers: